1. / Maladies
  2. / Cerveau et neurologie
  3. / Maladie de Parkinson

Parkinson : apprendre à mieux se déplacer grâce à des sons

Aider les malades de Parkinson à mieux marcher, c'est l'objectif d'un appareil appelé "Walk me".

Rédigé le

Comment le rythme peut-il améliorer la marche ?

Walk me est un dispositif électronique qui ressemble à un baladeur et qui améliore beaucoup la mobilité grâce à une stimulation rythmique auditive. L'appareil a été créé en 2016 pour aider les personnes qui ont des troubles de la marche d'origine neurologique, comme les personnes âgées et les malades de Parkinson.

Certains kinésithérapeutes utilisent l'appareil avec leurs patients. Il s'agit pour eux d'une aide précieuse pour les exercices de rééducation. Le patient doit suivre le rythme sonore de l'appareil et les exercices se compliquent au fur et à mesure de la séance. Aidé du Walk me, le patient accomplit des gestes jusqu'alors impossibles.

"Les patients retrouvent instantanément un pas plus long et une stabilité à la marche. Et les patients anxieux, voire phobiques, qui ont peur de la chute, se focalisent sur le son et oublient ainsi leur peur. De fait, ils ont une marche plus sécurisée", constate Thierry Peron-Magnan, kinésithérapeute.  

Jordan Miron est l'inventeur de cet appareil. Ingénieur de formation, il s'est associé à des neurologues pour développer Walk me. La technologie utilisée est connue depuis longtemps par les chercheurs, il s'agit de la stimulation rythmique auditive. Avec le Walk me, le son ne passe pas par l'oreille mais par l'os du crâne, le rythme régulier stimulerait certaines connexions du cerveau et permettrait une meilleure mobilité.

Le Walk me n'a pour le moment pas été reconnu comme un appareil médical. Mais une nouvelle version est en préparation pour créer un baladeur pour les seniors qui serait validé par les autorités de santé.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus