1. / Maladies
  2. / Cerveau et neurologie
  3. / Coma

Communiquer avec les malades en état végétatif : bientôt possible ?

Une équipe de chercheurs a pu déterminer, grâce à une électroencéphalographie, l'état de conscience d'un patient en état végétatif. Un nouvel espoir pour interagir avec ces malades.

Rédigé le , mis à jour le

Communiquer avec les malades en état végétatif : bientôt possible ?
Communiquer avec les malades en état végétatif : bientôt possible ?

Après un accident ayant entraîné des lésions cérébrales graves et une période de coma plus ou moins longue, certaines personnes ouvrent les yeux, se "réveillent" enfin.

Mais les malades incapables d'interagir avec leur entourage, et malgré leurs yeux ouverts, aucun signe ne permettait jusqu’alors de savoir s'ils étaient conscients d'eux-mêmes ou de leur environnement. On dit de ces patients qu'ils sont en état végétatif.

"Depuis 15 ans plusieurs équipes de chercheurs développent des tests pour aller au delà des réponses motrices arbitraires des patients et trouver chez eux des signes de conscience afin de communiquer avec eux", explique le Pr. Lionel Naccache, chercheur en neurosciences à l’hôpital La Pité-Salpêtrière.

Une équipe canadienne, menée par Adrian Owen, y est parvenu. Ces chercheurs ont publié une étude dans The Lancet, prouvant qu’il était possible de déterminer si les patients étaient conscients en observant leur cerveau grâce à une simple électroencéphalographie (EEG).

Pour prouver l’efficacité de cette technique, l’équipe a placé des électrodes sur la tête de seize patients en état végétatif et leur a demandé d’imaginer les mouvements de leur main droite et de leurs orteils. Pendant ce temps, les électrodes visualisaient ce qui se passait dans leur cerveau. Chez trois personnes, elles ont enregistré une activité comparable à celle de sujets sains. "C’est ainsi qu’on a pu prouver que ces patients étaient conscients alors que l’examen clinique les donnait pour inconscients", précise le Pr. Naccache.

"Cette découverte peut bouleverser la prise en charge des malades en état végétatif. L’idée ne sera plus seulement de diagnostiquer, mais de véritablement communiquer avec eux" s’enthousiasme-t-il. "Et si cela marche dans cette étude, il serait possible de développer cette technique avec des tests plus simples dans beaucoup d’hôpitaux."

Mais attention, si l’enjeu est bien de restituer la capacité d’agir des patients, on ignore encore s’ils pourront aller au delà de la réponse à un ordre simple. La poursuite de ces recherches permettra d’en savoir plus dans les prochaines années.

Source : "Bedside detection of awareness in the vegetative state: a cohort study", The Lancet, 10 novembre 2011.


Pour en savoir plus