1. / Maladies
  2. / Cancer
  3. / Cancer du col de l'utérus

Un test urinaire pour dépister le cancer du col de l'utérus

Une nouvelle méthode de dépistage du cancer du col de l'utérus est expérimentée dans le Finistère. Il s'agit d'un test urinaire que les femmes peuvent utiliser chez elles lorsqu'elles n'ont pas facilement accès à un dépistage par frottis.

Rédigé le , mis à jour le

Un test urinaire pour dépister le cancer du col de l'utérus

Selon la Haute autorité de santé (HAS), 40 % des femmes qui ont un cancer du col de l'utérus n'ont pas été dépistées. Or c'est une maladie dont l'origine est bien connue et qui peut être dépistée grâce à un frottis : un examen gynécologique simple, qui consiste à prélever des cellules sur le col de l'utérus.

Expérimentation d'un test urinaire pour dépister le cancer du col de l'utérus

Ce dépistage est recommandé aux femmes âgées de 25 à 65 ans, à raison d'une fois tous les trois ans, après deux examens normaux réalisés à un an d'intervalle. Ce dépistage est aujourd'hui majoritairement individuel, laissé à l'initiative de chaque femme. Mais au niveau national, ce dépistage est insuffisant faute d'information, ou en raison du manque de médecins gynécologues dans certains départements.

Ainsi, dans le Finistère, le dépistage par frottis n'est correctement effectué que chez 39 % des femmes avec des pourcentages inférieurs avant 35 ans et après 55 ans. Face à cette situation, le CHU de Brest a décidé d'évaluer une nouvelle méthode de dépistage du cancer du col de l'utérus, basé sur un test urinaire. Ce test est gratuit, il peut être fait à domicile, et les résultats sont disponibles très rapidement.

Les résultats présentés fin janvier 2012 font état d'une participation au dépistage cinq fois plus importante avec le test urinaire qu'avec les frottis (3 115 femmes contre 701 avec frottis). Le dispositif devrait être testé dans d'autres régions.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :