1. / Maladies
  2. / Cancer
  3. / Cancer de la peau, mélanome

#SunFunNotSunBurn : un filtre Snapchat pour sensibiliser aux dégâts du soleil sur la peau

L’association Vaincre le mélanome lance un filtre Snapchat afin d’informer les jeunes sur les risques de l’exposition au soleil.

Rédigé le , mis à jour le

#SunFunNotSunBurn : un filtre Snapchat pour sensibiliser aux dégâts du soleil sur la peau
#SunFunNotSunBurn : un filtre Snapchat pour sensibiliser aux dégâts du soleil sur la peau

La fin du confinement a eu lieu en même temps que le retour des beaux jours. Un motif d'inquiétude pour Vaincre le mélanome, une association qui cherche informer le public, établir un lien entre les patients et les professionnels et santé et soutenir la recherche sur les mélanomes.

Dans un communiqué, elle rappelle qu'une exposition non protégée au soleil comporte des risques importants, du vieillissement prématuré au cancer de la peau. C’est la raison pour laquelle l’association a créé un filtre Snapchat en réalité augmentée, disponible tout l’été, pour alerter sur les risques liés au soleil.

A lire aussi : Mélanome, carcinome... surveillez votre peau !

Rides, taches, et autres réjouissances....

Le filtre ajoute des rides et des taches pour montrer l'action du soleil sur la peau.

Ce filtre, aussi appelé « lens », permet de constater les effets du soleil en affichant sur la peau des taches de vieillesse, des rides, des affaissements … Mais l’association y a également placé des messages d’alerte et des informations sur la manière de se protéger.

L’utilisateur se voit ainsi progressivement ajouter un chapeau, des lunettes de soleil et des crèmes. Il est invité à utiliser l’application pour jouer avec ces différents accessoires et à partager ses créations.

A lire aussi : Mélanomes : quand l'ordinateur joue les dermatologues...

L’association explique que 50 à 70% des cancers de la peau sont directement liés à une surexposition aux UVA et UVB, les rayons du soleil responsables du bronzage, mais aussi des "coups de soleil".

15 000 nouveaux cas de mélanome sont décelés chaque année en France. Cette tumeur maligne est le cancer le plus fréquent chez l’adulte entre 25 et 30 ans.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr