1. / Maladies
  2. / Cancer
  3. / Cancer colorectal

Cancer colorectal : une campagne pour promouvoir le dépistage

L’Institut national du cancer mène campagne pour sensibiliser le grand public, mais également les professionnels de santé, aux enjeux du dépistage du cancer colorectal.

Rédigé le

Cancer colorectal : une campagne pour promouvoir le dépistage

Avec entre 43.000 et 45.000 nouveaux cas et 18.000 décès par an, le cancer colorectal est le deuxième cancer le plus meurtrier en France, après celui du poumon. Afin de lutter contre ce fléau, l’Institut national du cancer (INCa) a initié une campagne de sensibilisation, destinée à la fois au grand public et aux professionnels de santé.

L’objectif est notamment d’inciter ces derniers à proposer plus fréquemment à leurs patients d’effectuer un test de dépistage, à l’occasion de consultations de routine. Simple, rapide, pouvant être réalisé chez soi à partir de ses selles, ce test est en effet rarement évoqué par les médecins. L’INCa déplore que le taux de participation au dépistage soit, à ce jour, seulement de  33,5 % seulement. Grâce à cette campagne, l’institut souhaite inciter le grand public à se faire dépister régulièrement. Ce test peut être réalisé chez soi, en un prélèvement à partir de ses selles.  

"C’est un test immunologique spécifique de l’hémoglobine humaine, qui permet de détecter plus tôt des lésions cancéreuses, éventuellement des lésions pré-cancéreuses et donc d’apporter des meilleures chances de guérison avec des traitements, voire même d’éviter certains cancers", nous explique Frédéric de Bels, responsable du département dépistage de l’INCa. "Quand on détecte une lésion à un stade précancéreux, cela permet d’éviter le cancer".

Si des traces de sang sont présentes dans les selles, il est nécessaire de faire une coloscopie. C’est cet examen final qui va donner le diagnostic définitif.

Aujourd’hui, plus de 6 patients sur 10 guérissent de ce cancer, en particulier lorsqu’il est pris en charge précocement. 

la rédaction d'Allodocteurs.fr