1. / Maladies
  2. / Cancer
  3. / Cancer colorectal

Cancer colorectal : un bain de chimiothérapie contre les récidives

Dans certains cas de récidives d'un cancer colorectal, les métastases peuvent se situer au niveau du péritoine, et être difficiles d'accès. Le chirurgien utilise alors une technique qui s'appelle la chimiothérapie hyperthermique intrapéritonéale, la CHIP.

Rédigé le , mis à jour le

Attention, images de chirurgie ! La chimiothérapie hyperthermique intrapéritonéale combine chirurgie et bain de chimiothérapie.

L'évolution de certains cancers digestifs et gynécologiques peut aboutir à une récidive de la maladie dans la cavité abdominale au niveau du péritoine.

Quand le risque de récidive du cancer au niveau du péritoine (membrane qui tapisse les organes de l'abdomen) est important, un traitement appelé chimiothérapie hyperthermique intrapéritonéale (CHIP) peut être envisagé. Cette technique est utilisée en France depuis maintenant 5 à 10 ans. Elle consiste à réaliser une chimiothérapie dans l'abdomen associée à une hyperthermie. Les chirurgiens instillent dans la cavité abdominale un liquide associé à une chimiothérapie à une température de 42-43°C.

La première étape de l'intervention consiste à libérer toutes les adhérences (accolement) entre les organes. Cette libération est indispensable pour que la chimiothérapie puisse accéder à tous les endroits possibles. Dans un second temps, le chirurgien retire le grand épiploon. Il s'agit du tablier graisseux allant de l'estomac au côlon et qui protège les intestins. Retirer le grand épiploon est nécessaire car il peut contenir des cellules cancéreuses. La vésicule biliaire est également retirée pour éviter des complications hémorragiques ou infectieuses.

Pour réaliser la CHIP (chimiothérapie liquide), le chirurgien installe un système qui permet d'ouvrir la cavité abdominale en totalité. Il place ensuite des sondes afin de connaître la température exacte du liquide. Il faut en effet que la chimiothérapie atteigne les 42°C. À cette température, l'effet de potentialisation de la chimiothérapie y est maximal. Le bain de chimiothérapie permet alors d'éliminer le maximum de cellules cancéreuses.

Après ce traitement, les patients suivent une chimiothérapie plus classique.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Sponsorisé par Ligatus