Tuberculose : un lycée sous surveillance - Entretien avec le Dr Frédéric Mechaï, infectiologue à l'hôpital Avicenne de Bobigny
Tuberculose : un lycée sous surveillance - Entretien avec le Dr Frédéric Mechaï, infectiologue à l'hôpital Avicenne de Bobigny

Tuberculose : un lycée sous surveillance

Six élèves d’un lycée d’Anglet, dans les Pyrénées-Atlantiques ont été dépistés positifs à la tuberculose. L'Agence Régionale de santé de Nouvelle-Aquitaine a décidé la mise en place d’un dépistage de grande ampleur. Les 1.800 élèves, enseignants et personnels de ce lycée seront testés dès la rentrée des vacances de la toussaint.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

On croit trop souvent que c’est une maladie du passé ou qu’elle ne touche que les pays en voie de développement. Mais la tuberculose continue de sévir en France. Entre mai et octobre, quatre cas de tuberculose pulmonaire ont été confirmés chez des élèves du lycée Cantau à Anglet, dans les Pyrénées-Atlantiques.

Conformément aux recommandations, un dépistage d’un premier cercle de contacts des trois classes concernées (élèves, enseignants, intervenants et surveillants, soit près de cent personnes) a été effectué le 7 octobre par le Centre de lutte anti-tuberculeuse de l’Hôpital de Bayonne. Deux nouveaux cas ont ainsi été identifiés. Dès la rentrée des vacances de la Toussaint, ce dépistage sera élargi à l’ensemble des élèves et du personnel du lycée.

Une maladie infectieuse contagieuse

La tuberculose est une maladie infectieuse contagieuse causée par une bactérie appelée Mycobacterium tuberculosis ou, plus communément, bacille de Koch, qui touche principalement les poumons. Lorsque des personnes atteintes de tuberculose pulmonaire toussent, crachent ou éternuent, des germes sont projetés dans l’air, entraînant la propagation de cette maladie.

La France fait cependant partie des pays peu touchés par la tuberculose. Les derniers chiffres, publiés par l’Institut de veille sanitaire (InVS), montrent que le nombre de cas continue de baisser. En 2014, l’incidence était de 7,3 cas pour 100.000 habitants. La Guyane (avec 24,1 pour 100.000 habitants), l’Ile-de-France (14,9) et Mayotte (13,2) restent les départements les plus touchés, comme les années précédentes.

Le BCG, un vaccin qui n'est plus obligatoire en France

La vaccination antituberculeuse appelée BCG (pour Bacille de Calmette et Guérin) n'est plus obligatoire en France depuis juillet 2007. Mais comme le rappelle l’InVS, elle reste fortement conseillée pour les enfants résidant dans ces trois départements, et partout ailleurs pour tous ceux présentant un facteur de risque d’exposition à la tuberculose.

La tuberculose touche principalement les populations en situation de précarité, les migrants en provenance de régions comme l’Afrique subsaharienne où les prévalences de la tuberculose et de l’infection à VIH sont élevées, et les personnes âgées, plus fragiles.

Aujourd’hui, la tuberculose est une maladie qui peut être soignée et guérie même si le traitement est long et contraignant : les personnes infectées doivent suivre un traitement de quatre antibiotiques sur une durée minimale de six mois et sous surveillance médicale étroite.