Image d'illustration.
Image d'illustration. Crédits Photo : © Shutterstock / McLittle Stock

Reconfinement : d'après Apple et Google, les Français plus mobiles qu’au printemps

Ce deuxième confinement ne ressemble décidément pas au premier. En témoignent, les rues beaucoup plus animées. Une impression confirmée par les données de mobilité contenues dans les smartphones des Français.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Le deuxième confinement est-il vraiment plus léger que le premier ? Les données de mobilité que les multinationales Apple et Google enregistrent contiennent des informations précieuses pour évaluer l’observance du reconfinement. Et selon elles, les Français se déplacent moins qu'avant le reconfinement, mais davantage qu'en mars.

Ces données collectées de façon anonymes par les applications Apple Plans sur iPhone pour Apple et via la localisation des smartphones Android pour Google sont régulièrement rendues publiques par les deux entreprises. A ce jour, les données sont disponibles jusqu’au 30 octobre pour Google et jusqu’au 2 novembre pour Apple, soit entre un et quatre jours de confinement.

A lire aussi : Confinement : et si c’était le bon moment pour arrêter de fumer ?

Commerces, travail et transports moins fréquentés

Que révèlent-elles précisément ? Du côté de Google, tout d’abord, l’analyse des données via le site COVID-19 Community Mobility Reports révèle bien une baisse de la mobilité dès le 1er jour du reconfinement, notamment pour la fréquentation des lieux publics et des lieux de travail selon Google. La localisation enregistre ainsi une chute de 62% de la fréquentation des commerces et loisirs le 30 octobre, de 22% pour la fréquentation des magasins d’alimentation et des pharmacies et de 27% pour celle des parcs.


Crédits : © Google Mobility Reports

De même, elle révèle une chute de 48% pour la fréquentation des transports en commun et 44% pour les lieux de travail.
Les données traduisent en revanche une hausse de 20% de la fréquentation de lieux d’habitation, ce qui colle bien avec la consigne "restez chez vous".

Des chiffres qui restent supérieurs aux données de mi-mars, où Google constatait une baisse de 88% de la fréquentation des commerces et loisirs, 72% pour les magasins d’alimentation et pharmacies, 82% pour les parcs, 87% pour les transports en commun et 56% pour les lieux de travail.

Moins de demandes d’itinéraires...

Du côté de l’application d’Apple Plans, le site Apple covid-19 Mobility Tracker révèle que les demandes de calcul d’itinéraire en voiture ont baissé de 37%, de 42% en transports en commun et de 56% à pieds depuis l’entrée en vigueur du reconfinement.

Une baisse qui s’observe bien sur le graphique (flèche jaune) mais qui reste pour le moment bien en deçà de celle du printemps (flèche bleue), où toutes les recherches d’itinéraires s’étaient effondrées entre mars et mai.


Crédits : © Apple Covid 19 Mobility Tracker

...Mais plus de déplacements qu’en mars

Ainsi, pour le moment, ces données sont bien moins marquées qu’en mars où une baisse drastique des déplacements avait été observée dès les premiers jours du confinement. Un constat logique puisque que contrairement au premier confinement, les écoles, les parcs et jardins sont cette fois-ci restés ouverts et que les déplacements pour aller travailler sont autorisés.

Reste à savoir si cette baisse des déplacements va s’intensifier ou non dans les prochaines semaines et si elle sera suffisante pour réduire le taux de circulation du coronavirus.