Image d'illustration.
Image d'illustration. Crédits Photo : © Shutterstock / Marian Weyo

Les acouphènes, nouveau symptôme persistant du covid ?

Le covid pourrait entraîner la survenue d’acouphènes ou les aggraver chez les personnes qui en souffrent déjà, selon une nouvelle étude. Le virus lui-même, le système immunitaire ou le stress lié à la pandémie pourraient l’expliquer.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Des oreilles qui bourdonnent, qui sifflent ou qui grésillent. Faut-il inscrire les acouphènes à la longue liste des symptômes persistants du covid ? Une étude menée à l’université de Manchester (Royaume-Uni) et publiée le 22 mars dans le Journal of International Audiology s’est penchée sur la question.

Près de 15% des adultes concernés

Selon cette méta-analyse, qui a passé en revue 56 études et rapports de cas déjà publiés, 14,8% des adultes souffrant de covid ont rapporté des acouphènes. Pour les auteurs de cette publication, l’acouphène est même le symptôme audio-vestibulaire le plus fréquemment documenté en cas de covid, avant les vertiges ou les pertes d’audition.

Il pourrait s’agir soit d’une nouvelle pathologie chez des personnes n’ayant jamais eu d’acouphènes, soit de l’aggravation d’une pathologie existante.

Infection virale et trouble auditif

Mais comment expliquer la survenue de ce symptôme ? Les auteurs de la publication émettent plusieurs hypothèses.

Premièrement, ils rappellent que l’apparition de troubles auditifs après une infection virale n’est pas rare. Les virus de la rougeole, des oreillons ou de la rubéole sont d’ailleurs bien connus des médecins pour entraîner des troubles auditifs.

Ainsi, le coronavirus pourrait directement s’attaquer à l’oreille interne ou au nerf auditif, ce qui pourrait expliquer la survenue d’acouphènes mais aussi de vertiges et de pertes d’audition.

D’autres causes possibles

Autre explication possible : les troubles vasculaires que cause le coronavirus pourraient endommager l’oreille interne et entraîner des acouphènes.

Une autre piste est celle d’une erreur du système immunitaire qui, en répondant à l’infection virale, s’attaquerait à tort à l’oreille interne et y causerait des lésions accidentelles.

Le stress et l’anxiété aussi en cause ?

Mais ce n’est pas tout. Les acouphènes ont une association "complexe" avec l’anxiété et le stress, "deux phénomènes courants dans la population générale pendant cette pandémie", rappellent les chercheurs. "Autrement dit, des facteurs non auditifs tels que la détresse émotionnelle pourraient déclencher ou exacerber des acouphènes préexistants" expliquent-ils.

La cause exacte de ces acouphènes n’est pas la seule inconnue. Les scientifiques manquent à ce jour de données concernant leur apparition, leur durée, leur gravité, leurs caractéristiques et leur impact psychologique. De nouvelles études sont donc nécessaires pour mieux comprendre et mieux quantifier ce phénomène.

Pour l’heure, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) n’a pas encore décrit l’acouphène comme symptôme connu du covid. Mais le service sanitaire britannique, le NHS, les fait figurer avec les douleurs d’oreille dans la liste des symptômes du covid long, au même titre que la fatigue, les palpitations cardiaques ou les difficultés à respirer.