Baptiste, victime d'un AVC à 14 ans

Même s’il est largement plus rare que chez l’adulte, l’AVC concerne également les enfants. 1 000 cas sont dénombrés chaque année en France. Les signes sont-ils les mêmes que pour l’adulte ? Quelles sont les conséquences ?

Adélie Floch
Rédigé le , mis à jour le

L’AVC est la première cause de handicap acquis chez les enfants. Parmi les causes connues des AVC chez les jeunes, il y a des problèmes cardiaques, des artériopathies ou des infections comme des méningites.  

Parfois, l’AVC survient chez des enfants qui n’avaient jusqu’alors aucun problème de santé. C’est le cas de Baptiste qui a aujourd'hui 18 ans. Le 1er juin 2017 à 14 ans, sa vie a basculé en faisant un AVC. 

Sa démarche témoigne d’un douloureux souvenir. Il y a 4 ans, la vie de Baptiste et de sa famille bascule. Un coup de téléphone du collège, en plein cours de sport, l’adolescent de 14 ans s’est effondré au sol, il est conduit en urgence à l’hôpital.

"Nous avons été reçus par un médecin, tout de suite, on nous a dit votre fils est en train de faire un AVC, explique le père de Baptiste".
"L’AVC je ne savais même pas que ça existait chez un enfant, confie sa mère, c’est brutal, sans signe sans rien, il y a pas eu de maux tête, rien ne pouvait nous dire qu’il y avait quelque chose qui n’allait pas, c’était foudroyant au niveau de l’AVC et si fort … Tout a commencé, le parcours de la survie avant tout".  

Le cas de Baptiste s'aggrave, l’AVC provoque un oedème cérébral. Il est plongé 10 jours dans le coma. C'est une épreuve terrible qui laisse place aux innombrables questions, une fois Baptiste réveillé.  

L'angoisse de la récupération 

"Que va t-il pouvoir faire, va-t-il pouvoir parler, remanger, remarcher, entendre… tout pouvait être touché", confie sa mère. 

La zone cérébrale du langage est atteinte, 4 ans après Baptiste peine toujours à s’exprimer. Pour sortir de ce cauchemar, il doit tout d’abord réapprendre à parler et ainsi vaincre son aphasie.  

Sébastien Orel, orthophoniste : "C’est le code du langage qui fait défaut, comprendre le bon mot dans le bon contexte, être capable de trouver le bon mot dans le bon contexte que ce soit en compréhension, en expression, en lecture, en écriture. Baptiste se retrouve dans la situation d’un étudiant étranger qui s’est réveillé brutalement dans un pays qui pourtant était le sien et donc il ne maîtrise plus la langue".  

Patience et persévérance

La persévérance a fait de Baptiste un jeune footballeur prometteur que rien ne semblait pouvoir arrêter. Après une période loin du terrain, il est de retour comme coach dans un club qui l’a vu grandir. Le match contre l’aphasie continue également sur ce terrain.

Les sports collectifs restent difficiles d’accès, mais malgré son hémiplégie, Baptiste collectionne les victoires individuelles en handisport, et en athlétisme notamment.  

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !