Vivre avec des allergies alimentaires

Lait de vache, arachides, œufs, crustacés...En France, près de 4% des adultes et 8% des enfants souffrent d’allergies alimentaires. Comment diagnostique-t-on une allergie alimentaire ? Quelles précautions faut-il prendre ? Quelles sont les différences entre intolérance et allergie alimentaire ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le
Vivre avec des allergies alimentaires
© Shutterstock

Qu'est ce qu'une allergie alimentaire ?

Marina Carrère d'Encausse et Philippe Charlier expliquent l'allergie.
Marina Carrère d'Encausse et Philippe Charlier expliquent l'allergie.

Une allergie alimentaire est une réaction disproportionnée de notre corps à un allergène normalement inoffensif. Cela peut être un aliment où un additif alimentaire. L’allergie peut apparaître progressivement avec l’âge ou dès la naissance.
Quand elle est progressive, cela commence généralement par une phase de sensibilisation.
L’organisme entre en contact une première fois avec l’allergène. Par exemple une noix. Le système de défense mémorise alors qu’il est sensible à l’allergène. A cet instant précis, il n’y aucun symptôme, mais tout est prêt pour déclencher la réaction allergique.
Dès que la personne ingère de nouveau l’allergène, le système de défense s’emballe, des cellules que l’on appelle les mastocytes reçoivent le signal de libération de l’histamine. Une substance inflammatoire qui provoque les divers symptômes de l'allergie alimentaire.
Quand l’allergie est présente dès la naissance, il n’y a pas de phase de sensibilisation. La réaction peut être violente dès le départ.
Des travaux ont montré que les globules blancs du système de défense de certains enfants sont suractivés pour une raison inconnue.
Ils produisent trop de molécules pro-inflammatoires responsable des signes de l’allergie.
Les lèvres, la langue, les paupières mais aussi le pharynx et le larynx peuvent alors se mettre à gonfler jusqu'à bloquer les voies respiratoires.
C’est l'œdème de Quincke. C’est une urgence médicale.

Allergie alimentaire : test cutané de réaction

L’allergologue effectue un test cutané de réaction sur le bras du patient.
L’allergologue effectue un test cutané de réaction sur le bras du patient.

Pour détecter quels aliments provoquent des allergies, on recourt à des tests cutanés :
L’allergologue dépose des extraits d’aliments potentiellement allergènes sur le bras du patient et pique légèrement la peau pour accentuer leur contact avec l’organisme. Si la réaction est allergique, de l’urticaire apparaît sur la peau et permet d’identifier les aliments concernés.

Allergie alimentaire : vivre avec une allergie aux arachides

En cas d'ingestion d'un allergène, le patient peut s'injecter une dose d'adrénaline grâce à ce stylo.
En cas d'ingestion d'un allergène, le patient peut s'injecter une dose d'adrénaline grâce à ce stylo.

Lorsque l’allergie est sévère, toute la vie quotidienne s’organise autour des aliments à éviter. Les patients apprennent très tôt à faire la chasse aux allergènes en étant particulièrement vigilants. C'est le cas d’Aude qui est allergique aux arachides depuis son adolescence. Pour ses repas, elle ne cuisine que des produits frais et non-transformés. « Si je mange une cacahuète ou s'il y a une cacahuète dans un bol à côté d emoi, je peux faire un œdème de Quincke. J'ai tout de suite des picotements, des difficultés à déglutir et ensuite, petit à petit la muqueuse gonfle et j'ai un sentiment d'étouffement qui arrive petit à petit.» En cas d'accident ou d'allergie sévère, Aude a un stylo qui contient une dose d'adrénaline qu'elle peut s'injecter si les symptômes ne passent pas.