Mal de dos : comment éviter la lombalgie ?

La lombalgie est le mal de dos le plus fréquent : quatre personnes sur cinq en souffriront au cours de leur vie. Ces douleurs situées dans le bas du dos sont très handicapantes et peuvent devenir chroniques.

La rédaction d'Allo Docteurs
La rédaction d'Allo Docteurs
Rédigé le , mis à jour le

La lombalgie, c'est quoi ?

La lombalgie et l'anatomie des vertèbres lombaires expliquées par le docteur Jimmy Mohamed.
La lombalgie et l'anatomie des vertèbres lombaires expliquées par le docteur Jimmy Mohamed.  —  Le Magazine de la Santé - France 5

La lombalgie est une douleur qui se situe au niveau des vertèbres lombaires, dans le bas du dos.
Les vertèbres peuvent causer la douleur, notamment en cas d'arthrose. Mais les douleurs peuvent également être musculaires ou résulter d'un conflit nerveux quand une vertèbre appuie sur la racine d'un nerf.

Une mauvaise posture peut aussi générer des douleurs lombaires. C'est le cas notamment lorsqu'on soulève une charge lourde en adoptant une mauvaise position : des contraintes s'appliquent alors au niveau des vertèbres lombaires. Conséquence : les disques intervertébraux situés entre chaque vertèbre risquent de sortir de leur emplacement et appuyer sur le nerf, ce qui provoque une lombalgie.

On distingue les lombalgies aiguës (aussi appelées lumbagos), des lombalgies chroniques qui, elles, durent plus de trois mois. Les lombalgies chroniques représentent un peu moins de 10% des lombalgies en général. 

90% des lombalgies aiguës guérissent seules, en moins de quatre à six semaines, sans recours à un médecin. Quand la douleur est aiguë, il faut d’abord éviter les mouvements brusques et rester au repos, mais pas plus de 48 heures.
Ensuite, il faut bouger et pratiquer des activités sportives modérées pour que la lombalgie ne s’installe pas. Prendre des antalgiques aide à calmer les douleurs. Mais si les douleurs persistent, il faut consulter un médecin, qui pourra alors orienter le patient vers un kinésithérapeute. Dans certains cas, plus rares, l'intervention chirurgicale est envisagée. 

Lombalgie : le travail souvent en cause

Prévenir les lombalgies professionnelles  —  Le Magazine de la Santé - France 5

La lombalgie peut arriver à tous les âges, avec une prévalence à deux périodes de la vie : l’adolescence et autour de 45 ans. Les personnes les plus à risque sont celles qui restent assises ou debout pendant de longues heures, les travailleurs qui portent des charges lourdes, ou qui se penchent souvent en avant mais aussi les femmes enceintes. 

Les causes de la lombalgie sont très variées. Les plus fréquentes sont :
- la lésion d’un muscle, d'un tendon ou d'un ligament suite à un effort, une torsion, ou des mouvements répétitifs, ou chez des personnes qui ne font pas assez d’exercices physiques
- la dégénérescence discale : avec l’âge les disques intervertébraux peuvent perdre leur élasticité
- une hernie discale : le gel contenu dans les disques sort et comprime les racines nerveuses

Mais très souvent, les lombalgies sont d'origine professionnelle lorsque le travail implique le port de charges lourdes (secteur du bâtiments, des travaux publics ou des soins à la personne) ou au contraire qu'il favorise la sédentarité.
En 2017, elles représentaient 20% des accidents de travail, soit 170.000 accidents du travail. Elles représentent même 30 % des arrêts de travail de plus de six mois. Et lorsque la lombalgie devient chronique, le risque de désinsertion professionnelle est réel.

Soulager les lombalgies grâce au sport

Soulager son mal de dos grâce au sport  —  Le Magazine de la Santé

Malgré les idées reçues, pratiquer une activité physique est essentielle lorsqu'on souffre de lombalgie.
Mais pas n'importe comment : l'intensité du sport pratiqué doit être modérée et l'activité ne doit pas impliquer le port de charges lourdes.

Pratiquer une activité sportive dans l'eau grâce à la balnéothérapie peut notamment aider à soulager les douleurs lombaires. L'eau aide en effet à soutenir le poids du corps et à reprendre confiance dans l'exécution de différents mouvements.

Mais à chaque patient sa préférence, le plus important étant de se remettre en mouvement. La balnéothérapie qui conviendra très bien à certains, pourra être remplacée par des ateliers d'ergothérapie pour d'autres patients.
Quel que soit l'exercice pratiqué, l'objectif est de reprendre confiance en soi et en son corps pour triompher sur la douleur.

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !