Le footballeur Sébastien Haller, guéri de son cancer des testicules ?

Sébastien Haller, joueur du Borussia Dortmund, se remet d’un cancer des testicules annoncé en juillet dernier. L'homme de 28 ans a subi une chimiothérapie et deux opérations chirurgicales.

Mathieu Pourvendier
Rédigé le , mis à jour le
Sébastien Haller de retour à l'entrainement au centre d'entrainement du Borussia de Dortmund
Sébastien Haller de retour à l'entrainement au centre d'entrainement du Borussia de Dortmund  —  Twitter : @HallerSeb

L'annonce avait fait l'effet d'une bombe. Le Borussia Dortmund avait révélé le 18 juillet 2022 que son attaquant, Sébastien Haller, souffrait d'un cancer des testicules. Six mois plus tard, le lundi 9 janvier, le joueur de 28 ans a déclaré qu'il se remettait de ce cancer et qu'il restait optimiste pour participer au premier match de compétition de son équipe, le 22 janvier.

"Bien sûr, tout est possible. Je ne me mets aucune limite dans ma tête. Les seules personnes qui peuvent me donner des restrictions sont l'entraîneur et le personnel médical", a expliqué l'attaquant franco-ivoirien de 28 ans, né en région parisienne. 

Chimiothérapie et opérations chirurgicales

S'exprimant depuis le centre d'entraînement hivernal de l'équipe allemande à Marbella (Espagne), Haller a déclaré qu'il faisait de son mieux pour être en forme : "Quand tout le monde sera d'avis que ce sera une bonne idée pour moi de jouer, alors je jouerai."

En attendant son retour, le footballeur s'est entraîné  le samedi 7 janvier pour la première fois depuis son traitement contre le cancer. Celui-ci comprenait quatre cycles de chimiothérapie et deux opérations chirurgicales.    

La maladie de l'attaquant avait été diagnostiquée lors d'un stage de préparation à la mi-juillet, quelques jours après sa signature avec le Borussia Dortmund.

À lire aussi : Pourquoi les footballeurs sont souvent victimes d'un cancer des testicules ?

2 000 cas de cancer du testicule par an

Le cancer du testicule est le cancer le plus fréquent chez les hommes entre 15 ans et 35 ans. En France, chaque année, on compte plus de 2 000 cas de cancer du testicule.

Lorsqu'un cancer se développe, le symptôme le plus courant est la présence d'une boule dure et indolore qui augmente le volume d'un testicule. Une simple augmentation de taille, des troubles digestifs ou un gonflement des seins peuvent aussi être des signes révélateurs.      

Quand faut-il consulter ?

Dans la grande majorité des cas, le moyen de repérer le cancer du testicule est l’autopalpation testiculaire. Dès l’âge de 14 ans, il est conseillé de procéder une fois par mois à une autopalpation des testicules. Cela est surtout recommandé en cas d'antécédents familiaux. En cas de présence d'une masse dure, une consultation chez un médecin généraliste s'impose. Celui-ci orientera son patient vers d'éventuels examens complémentaires ou vers un spécialiste.

Le cancer du testicule est généralement de bon pronostic. Le traitement peut comprendre une ablation chirurgicale, une chimiothérapie et éventuellement un curage ganglionnaire rétropéritonéal. Cette chirurgie,  qui se déroule après les autres traitements, a pour objectif de retirer les ganglions lymphatiques situés à l'arrière de l'abdomen afin d'éviter la propagation du cancer.      

Traiter le cancer du testicule par chimiothérapie
Traité pour un cancer des testiculesTraiter le cancer du testicule par chimiothérapie  —  Le Magazine de la Santé - France 5

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !