Le stress peut-il abîmer nos dents ?

On connaît les effets du stress sur les maladies cardiovasculaires ou sur les problèmes de peau mais qu'en est-il des dents ? Le stress peut-il provoquer des dégâts dans notre bouche ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Qui n’a jamais grincé ou serré les dents en vivant une situation désagréable ? Si c’est ponctuel, ce n'est pas un problème, mais si cela devient chronique, c'est plus embêtant. 

Le bruxisme est le mot savant pour désigner cette mauvaise habitude qui peut être dangereuse pour lres dents mais aussi pour vos muscles et vos articulations des mâchoires. C'est également très gênant pour votre couple parce que les bruits des grincements la nuit, sont insupportables pour l'autre . 

Une usure des dents qui s'opère

Quand vous grincez des dents, vous faites glisser les surfaces dentaires les unes contre les autres en serrant très fort. L’émail, la couche protectrice et isolante de la dent s’use. Il y a parfois des pertes de substances impressionnantes qui entrainent des sensibilités au chaud et au froid. 

Les pressions exercées sont si fortes que cela peut aussi aller jusqu’à la fracture de la dent . Au départ le dentiste peut observer des micro fêlures mais si la dent est déjà fragilisée par un gros amalgame, elle peut aller jusqu’à se fendre. 

Pour exercer de telles pressions, ce sont les muscles des mâchoires qui travaillent. Le résultat au réveil  est une crispation, une difficulté à ouvrir la bouche, des douleurs au niveau des joues ou des maux de tête (certains muscles masticateurs viennent s’accrocher sur le crâne au niveau des tempes).  

Les articulations des mâchoires souffrent

Quand vous serrez très fort les dents, cela provoque une pression au niveau des articulations entre les mâchoires et le crâne. Quand vous ouvrez et fermez la bouche, l’extrémité de la mâchoire inférieure, en forme de petite boule, coulisse dans un creux du crâne.

Entre les deux, il y a un cartilage qui joue le rôle d’un coussin amortisseur. Le fait de serrer ou de grincer les dents, comprime l’articulation et l’empêche de fonctionner correctement. 

Le petit coussin amortisseur peut être écrasé ou se déplacer, cela fait mal, ça craque ou claque dans l’articulation. Les personnes peuvent même avoir des acouphènes, ces sifflements extrêmement désagréables dans l’oreille… 

Mettre un terme au bruxisme 

La nuit, il est possible de mettre en place une gouttière transparente qui se clipse sur la mâchoire du haut.  

  • Cela protège les dents de l’usure, c’est le plastique qui prend et non les dents.
  • Cela permet de décomprimer l’articulation et ainsi de diminuer les douleurs articulaires et musculaires.  

Pour ceux qui serrent les dents mais sans les faire grincer, généralement, cela se passe le jour, il est possible d'agir directement. Le seul fait de prendre conscience de cette mauvaise habitude est déjà un grand pas car les personnes peuvent la repérer et desserrer leurs mâchoires.  

Se ronger les ongles

Se ronger les ongles ou les petites peaux sont aussi des comportements de personnes stressées. Se ronger les ongles peut aussi fendiller l’émail des dents et abimer les gencives. 

Une des astuces utilisées pour arrêter, est le vernis avec un goût amer. Perdre cette habitude est d’autant plus important que le dessous de l’ongle est un réservoir à microbes avec lesquels il est possible de se contaminer.  

Se défendre contre les bactéries et virus

En période de stress, le système immunitaire est moins performant et se défendre contre les bactéries et les virus est plus compliqué, c'est un des potentiels risques du stress sur la santé bucco-dentaire. 

Certaines bactéries présentes dans la bouche, peuvent s’attaquer aux gencives et l’os qui soutient nos dents. En se logeant dans la plaque dentaire qui se dépose sur les dents après un repas, ces bactéries, alors au contact des gencives, peuvent l’agresser.

Un risque de parodontite

Celle-ci devient rouge, gonflée et saigne, c'est la gingivite. Si vous ne faites rien, les bactéries peuvent ensuite s’attaquer à l’os. Elles le détruisent petit à petit, c’est la parodontite qui peut conduire à terme au déchaussement des dents. C’est très embêtant car une perte d’os est irréversible. 

En période de stress, le système immunitaire combat moins bien les agressions bactériennes ce qui favorise l’apparition ou l’évolution de ces maladies. Pour les gens concernés, il faut redoubler de prudence et de vigilance sur l’hygiène pour limiter les risques et faire vérifier ses gencives par le spécialiste.  

En parallèle, il est aussi important de résoudre le problème de fond qui est le stress. Gérez le stress cela s’apprend mais pas chez le dentiste !