Insolites du net : s'offrir comme casse-croûte à une colonie de punaises de lits

Une campagne de sensibilisation consacrée à l'allaitement ; une expérience insolite réalisée avec des punaises de lits ; un zoom sur la représentation du corps de la femme ; une méthode pour faire mincir les femmes ; un jeu où vous opérez... C'est l'actualité insolite de la santé sur le Net, par Emma Strack.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Allaiter en public

Il s'agit d'une campagne réalisée par des étudiants texans. Il faut savoir qu'aux Etats-Unis, allaiter son enfant en public peut choquer, sans doute parce que cela implique de se dénuder en partie, même si on est très loin de l'exhibitionnisme et finalement mener à du harcèlement ou à un refus de la part de l'établissement. Cette campagne vise donc à montrer la réalité que cela implique. Les femmes, ces mères allaitantes, sont souvent amenées à se cacher, à s'isoler pour nourrir leur enfant et dans un lieu public, la solution de repli, c'est souvent les toilettes.

L'idée de ces étudiants est de soulever la question, de provoquer le débat, et au final de lutter contre cette forme de discrimination pour que les mères puissent allaiter leurs enfants dans de meilleures conditions. Les deux étudiants ont même monté une application pour aider les mères à trouver les établissements amis de l'allaitement.

L'expérience étonnante menée par un jeune homme

Il s'offre comme casse-croûte à une colonie de punaises de lits.

Une punaise de lit est une petite bête, grosse comme un grain de riz, qui fuit la lumière et préfère se cacher dans les coins et recoins, notamment de votre matelas. Si elle choisit votre lit douillet pour s'installer, c'est qu'elle se nourrit de sang humain, et que c'est sans doute plus tranquille de vous attaquer la nuit ! Et vous, vous vous réveillez en vous grattant et avec des rougeurs aux endroits où vous avez été piqué.

Un jeune homme a réuni dans une petite boîte, 1.000 punaises de lit vivantes et affamées. Le dessus de la boîte est ajouré à la forme d'un lapin. Le défi du jeune homme est de placer la boîte ainsi ajourée sur son bras, le mettant ainsi en contact avec les punaises de lit et voir s'il obtient un tatouage de la forme d'un lapin.

Il laisse la boîte appliquée sur son bras pendant un long moment, il raconte qu'il les sent sur sa peau et deux heures plus tard, il obtient un tatouage de lapin.

Le Dr Izri, parasitologue à l'hôpital Avicennes, dit que cette expérience "c'est de la folie", parce que les punaises de lit peuvent induire des réactions qui ne sont pas du tout bénignes : au mieux, une inflammation locale et de grosses démangeaisons, au pire, des complications comme des ganglions, des surinfections par des germes du genre staphylocoque, ou des allergies qui se manifestent par des crises d'asthme ou oedème de Quincke et dont on peut mourir.

Il ne faut donc surtout pas reproduire cette expérience à la maison. Si vous trouvez des punaises, mieux vaut alerter les services de salubrité de la ville.

Représentation du corps féminin…

C'est la démarche d'une photographe, Lauren Wade, qui s'illustre en tant que retoucheuse photo. Pour un article publié en ligne et qui s'intitule : "Qu'est-ce que cela donnerait si les peintures célèbres étaient retouchées pour ressembler aux mannequins de mode ?", elle a repris des toiles du Titien, d'Ingres, Degas, Raphaël ou Gauguin et s'est amusée à manipuler le corps de ces femmes en leur rentrant le ventre, en traçant des courbes à la mâchoire, en gommant un peu la cellulite, en agrandissant les yeux et les lèvres. Tout cela pour aboutir à nos standards actuels de beauté.

Toutefois, il n'est pas sûr que les toiles et la représentation de ces femmes y gagnent vraiment, on peut se demander si les originaux ne sont pas mieux. C'est un peu l'idée qu'il y a derrière : les profils sont variés, riches et beaux. Aujourd'hui, dans nos magazines, les corps sont lisses, passés à la moulinette des logiciels de retouches, et finalement, cela crée des complexes car ces beautés sont irréalistes.

Une nouvelle méthode pour faire mincir les femmes

Elle nous vient des Etats-Unis, mais en fait, tout le monde connaît le concept puisqu'il s'agit de la culpabilité ! Maria Kang, une prof d'aérobic à la plastique parfaite, pose avec ses trois enfants et demande aux femmes "Quelle est votre excuse ?", sous-entendant qu'avoir vécu trois grossesses ne justifie pas de garder des kilos en trop et d'avoir la peau du ventre un peu flasque !

L'idée de ce mouvement est d'inviter les jeunes mamans à créer des groupes, et à se réunir trois fois par semaine pour bouger, perdre les kilos superflus et se raffermir ! Sur le site, on trouve aussi des recettes de cuisine et plein de photos avant/après de personnes ayant testé ce programme ou voulant mettre en avant leur plastique. Toutefois cela peut être vécu par certains comme de la discrimination anti-gros.

Un jeu où on espère qu'aucun chirurgien ne se reconnaîtra !

Ce jeu est disponible sur tablette et ordinateur. Dans ce jeu, un patient a besoin d'être opéré en urgence, seulement pas de chance, il n'y a plus que vous de disponible pour vous en occuper !

D'après l'éditeur du jeu, plus d'un million de personnes s'y sont déjà essayées : main tremblante (parce que les manettes sont les touches, que chaque touche correspond au mouvement d'un doigt et du coup, c'est le carnage). Grâce à ce jeu, vous pouvez opérer des greffes de cœur, de rein, et même de dent.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr