Infertilité : les femmes sont-elles les seules concernées ?

L’infertilité touche en France près d’un couple sur cinq. Dans 20% des cas, elle est d’origine strictement masculine. Pendant très longtemps, les femmes ont été accusées à tort.

Emilie Spertino
Rédigé le
L'infertilité est-ce un problème seulement féminin ?
Infertilité : un problème seulement féminin ?  —  Le Magazine de la Santé

De nombreuses années se sont écoulées avant de comprendre comment fonctionne l'appareil reproducteur.

Dans la mythologie, l’infertilité est toujours associée aux femmes, victimes d’une malédiction divine. Tout simplement parce qu’elles mettent les enfants au monde. L’avenir de l'espèce est entre leurs mains.

Durant l’Antiquité, l’utérus est même considéré comme un organe mobile, doté d’une vie et capable de provoquer une compression fatale qui empêcherait la grossesse.

Une stérilité longtemps attribuée à la femme

La stérilité du couple reste longtemps attribuée à la femme. Le premier exemple marquant est celui de Joséphine de Beauharnais, l’épouse de Napoléon Bonaparte. L’empereur a besoin d’un héritier, mais le couple n’arrive pas à avoir d’enfant, ce qui devient très vite un scandale.

Joséphine de Beauharnais est accusée d’être infertile, elle est sujette aux moqueries et le divorce est prononcé pour raison d’état. Pourtant, elle est déjà mère de deux enfants, issus d’un mariage précédent... Cette croyance de "l’infertilité féminine" se délite au XIXe siècle.

Les problèmes de procréation révèlent des causes hormonales, génétiques ou encore infectieuses. Des fécondations artificielles sont réalisées, d’abord sur les animaux puis sur des humains, mais la cause de la stérilité reste longtemps attribuée à la femme.

L'homme impliqué dans la stérilité

Il est presque impossible de faire porter le chapeau à l’homme, ce serait une humiliation, un aveu d’impuissance...

Il faudra attendre la seconde moitié du XXe siècle pour que les mentalités changent et que des spermogrammes soient réalisés. On découvre que l’infertilité peut tout aussi bien venir de l’homme !  

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !