1. / Grossesse - Enfant
  2. / Grossesse
  3. / Grossesse tardive

Grossesse : de plus en plus difficile après 35 ans

Pour avoir un enfant, les femmes prennent leur temps. L'âge moyen de maternité en France est désormais de 30 ans. Mais après 35 ans, il est plus difficile d’être enceinte et les grossesses sont plus compliquées. Pourquoi la fécondation a-t-elle moins de chance de se réaliser ? Quels sont les risques et les complications après 40 ans ? Quelles sont les aides à la procréation ?

Rédigé le , mis à jour le

Grossesse : de plus en plus difficile après 35 ans
Grossesse : de plus en plus difficile après 35 ans
Sommaire

Qu’est-ce qu’une grossesse tardive ?

Marina Carrère d’Encausse et Michel Cymes expliquent les difficultés de grossesse après 35 ans.

28 000 femmes âgées d'environ 40 ans ont accouché en 2007, alors qu'elles étaient près de 8 000 en 1978. Sans tomber dans les extrêmes (comme dans ces cas très médiatiques de femmes qui donnent naissance à un enfant dont elles pourraient être la grand-mère), l'âge de la première grossesse recule clairement. Il était de 24 ans environ en 1978, 29 ans en 2007 et même 34 ans en Ile-de-France. De plus en plus de gynécologues alertent les femmes.

Un ovaire renferme plusieurs groupes de follicules qui contiennent les futurs ovocytes. A chaque cycle sous l'influence d'hormones libérées par le cerveau, un groupe de follicule se développe et un ovule est expulsé : c'est l'ovulation.

Les autres follicules régressent au bout de quelques semaines, jusqu'au prochain cycle. Mais au fil du temps, le stock de follicules, établi à la naissance, se réduit...

Par conséquent, le nombre d'ovulations diminue, les cycles s'espacent, la femme devient moins fertile. Les ovocytes qui restent dans les ovaires sont également de moins bonne qualité. C'est ce qui explique qu'après 35 ans, la grossesse peut tarder à venir et qu'après 40 ans, il y a plus de risques pour que le bébé présente des troubles du développement.

Le rôle de l’amniocentèse

Comment se déroule une amniocentèse ?

Le but principal de l'amniocentèse est de dépister la trisomie 21. Pour les femmes enceintes de plus de 38 ans, le risque d'avoir un enfant trisomique devient en effet plus important.

C'est la raison pour laquelle les médecins recommandent cet examen, souvent appréhendé par les femmes.

Le désir d’une grossesse à 45 ans

Quelles sont les aides à la procréation pour les femmes de plus de 40 ans ?

A 45 ans, Féthia voudrait devenir mère. Après plusieurs essais de fécondation in vitro, elle a maintenant recours à un don d'ovocytes.

En savoir plus

Questions/Réponses :

  • Pourquoi en France les grossesses tardives sont-elles diabolisées et les mères quadragénaires culpabilisées ?
    Voir la réponse en vidéo*
  • J'ai eu mon premier enfant à 23 ans, aujourd'hui à 40 ans, je souhaiterais en avoir un autre. Ai-je les mêmes risques que si c'était une première grossesse ? Voit-on plus d'accouchements prématurés avec les grossesses tardives ?
    Voir la réponse en vidéo*
  • A quand le remboursement des Fécondations In Vitro (FIV) avec don d'ovocytes pour les femmes de plus de 40 ans ? Pourquoi cette discrimination ? Les gynécologues qui aident les femmes de 40 ans et plus à procréer ont-ils des problèmes avec la CPAM ou le Conseil de l'Ordre ?
    Voir la réponse en vidéo*

* Les réponses avec le Pr. Michel Tournaire, gynécologue-obstétricien à l'hôpital Saint-Vincent-de-Paul (Paris).

Ch@t :

  • Grossesses tardives, tchat du 18 novembre 2010, avec les réponses des docteurs Sylvie Epelboin, Elie Azria et Marie-Claude Benattar, gynécologues-obstétriciens.

Dans le forum :

Sites utiles :

    • France5.fr
      L'assistance médicale à la procréation.

 

Sponsorisé par Ligatus