1. / Grossesse - Enfant
  2. / Enfant

Inde : le sexisme responsable de la mort de centaines de milliers de petites filles

Entre 169.000 et 293.000 petites Indiennes décèderaient chaque année des suites de "négligences", dont souffriraient moins les garçons dans une société sexiste.

Rédigé le

Inde : le sexisme responsable de la mort de centaines de milliers de petites filles
Inde : le sexisme responsable de la mort de centaines de milliers de petites filles

Si l'Inde est connue pour la fréquence des avortements dus au sexe du bébé, leur nombre serait très inférieur à celui des morts de filles de moins de cinq ans "par négligence". "La discrimination fondée sur le sexe [n’]empêche pas seulement [les filles] de naître, elle peut aussi précipiter la mort de celles qui sont nées", écrit le démographe Christophe Guilmoto, coauteur de l’étude publiée dans The Lancet.

Cette négligence, qui prend de nombreuses formes (malnutrition, manque de soins, absence de vaccination),  aboutit à une surmortalité chez les filles. En comparant l'Inde à 46 autres pays, cette surmortalité a été estimée entre 13,1 et 22,6 décès toutes les 1000 filles nées entre 2000 et 2005.

La surmortalité apparaît plus marquée dans les régions les plus pauvres, à la plus forte natalité, et au plus fort illettrisme, surtout dans le nord du pays. "Une fertilité élevée est ce qui prédit le mieux la discrimination post-natale contre les filles, laissant penser que les morts supplémentaires de filles sont en partie la conséquence de grossesses non-désirées et, par la suite, d'une négligence", soulignent les auteurs.

Selon la démographe indienne Nandita Saikia, ces données montrent que "toute intervention pour réduire les discriminations dans la répartition de la nourriture ou les soins médicaux devrait cibler en priorité [ces régions] où persistent la pauvreté, un faible développement social et des institutions patriarcales".

avec AFP

Sponsorisé par Ligatus