L'ocytocine, l'hormone de tous les attachements

Elle est associée au lien entre une mère et son enfant mais elle est fondamentale pour le lien dans le couple et a bien d'autres atouts. Découverte d'une hormone étonnante, primordiale dans l'amour, le lien conjugal et social, l'amitié et la confiance.

Dr Charlotte Tourmente
Dr Charlotte Tourmente
Rédigé le , mis à jour le
L'ocytocine, l'hormone de tous les attachements

Comme pour toutes les hormones, la production de l'ocytocine dépend du chef d'orchestre des glandes de l'organisme, l'hypothalamus. Une fois fabriquée, elle passe dans le sang au niveau de l'hypophyse et se dirige vers différents organes, comme l’utérus ou les glandes mammaires. Elle est également transmise par voie nerveuse, le long des nerfs, comme c'est un neurotransmetteur.

Un rôle dans la grossesse, l'accouchement, le lien à l'enfant 

L'ocytocine se lie à des récepteurs situés sur ces organes. Cette liaison augmente alors la concentration de calcium dans les cellules et favorisent la contraction des fibres musculaires de l'utérus et des glandes mammaires.  L'ocytocine joue un rôle dans la fécondation de l'ovule par un spermatozoïde : elle permet l'éjection du sperme chez l'homme et les contractions qui favorisent la progression des spermatozoïdes dans l'utérus de la femme. 

Pendant la grossesse, son augmentation va contribuer à augmenter l'absorption des nutriments, à réduire le stress de la mère ou encore à faciliter son sommeil. Pendant l'accouchement, le col de l'utérus se dilate, ce qui déclenche la production d'ocytocine et donc les contractions de l'utérus. Elle intervient également dans l'éjection du placenta et la rétraction de l'utérus (qui diminue les risques d'hémorragie). 

Et durant l'allaitement, c'est encore elle qui favorise l'éjection du lait, suite à la tétée du bébé. Et à chaque tétée, elle stimule l'attachement entre la mère et son enfant. Les contacts physiques, les câlins, le portage favorisent aussi sa production, majorant le lien.

Un rôle dans les relations sociales et amicales

L'ocytocine diminue aussi l'anxiété et le stress, en abaissant la sécrétion de cortisol, hormone du stress, notamment dans les relations sociales.  Des études ont mis en évidence son rôle positif dans les relations sociales, la confiance en soi et en l'autre.

Elle intervient également dans la reconnaissance des visages et des émotions. L'ocytocine est produite via les contacts mais aussi grâce à une relation de qualité, via des regards bienveillants, des sourires, des compliments.

Un rôle dans le couple, la sexualité, la tendresse

L'hormone de l'attachement est aussi connue sous le nom d'hormone de l'amour. L'ocytocine est sécrétée lorsque deux amoureux sont ensemble et dans toutes les relations affectueuses. Elle régule tout un système dédié au lien et à l'attachement : elle diminue l'anxiété, donne un sentiment de sécurité et favorise le rapprochement entre deux personnes.

L'ocytocine joue aussi un rôle dans la tendresse, elle est produite durant les contacts physiques et les massages. Elle règne également sur la sexualité. Au sein du couple, les stimulations sexuelles et a fortiori l'orgasme induisent une élévation de la sécrétion d'ocytocine. Plus les deux partenaires font l'amour, plus ils s'attachent l'un à l'autre. Ce qui a un but bien précis : faire en sorte que les parents restent ensemble pour élever un enfant en bas âge. Comme quoi, la nature est bien faite ! 

L'ocytocine participe ainsi à l'exclusivité : en l'absence d'ocytocine, la dopamine, l'hormone du plaisir, pousserait à faire l'amour avec n'importe quel.le partenaire pour retrouver les bienfaits du plaisir. L'ocytocine pousse à être exclusif et à faire l'amour avec un.e partenaire attitré.e.

Au fil du temps, l'hormone de l'attachement finit par prendre le pas sur la passion amoureuse initiale : la passion amoureuse initiale se transforme en véritable amour.

Mais tout le monde ne produit pas de l'ocytocine dans les mêmes quantités. Ceux qui auraient plus de récepteurs à l'ocytocine auraient tendance à vivre davantage des passions amoureuses...

Sources :

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !