Faut-il s’inquiéter du retour du virus de la polio ?

Le virus de la polio a été retrouvé dans les eaux usées de la ville de New York en fin de semaine dernière. Mi-juillet, un cas de polio, le premier depuis 2013 aux États-Unis, avait été détecté.

Mathis Thomas avec AFP
Rédigé le , mis à jour le
Faut-il s’inquiéter du retour du virus de la polio ?

La résurgence de la poliomyélite inquiète les autorités sanitaires à travers le monde. Après avoir été détecté à Londres en juin dernier, le virus de la polio circule également "localement" dans la ville de New York, ont annoncé les autorités sanitaires américaines vendredi 12 août.

"La détection du virus de la polio dans des échantillons d'eaux usées de la ville de New York est inquiétante, mais pas surprenante", a déclaré dans un communiqué Mary Bassett, une responsable sanitaire de l'État. Les autorités sanitaires de la ville ont appelé les habitants à se faire vacciner.

Le virus de la polio, c’est quoi ?

Maladie virale extrêmement contagieuse, la poliomyélite est causée par le virus de la polio, ou poliovirus. Elle touche principalement les enfants, et entraîne généralement des symptômes grippaux (fièvre, fatigue, maux de tête). 

Le poliomyélite touche également le système nerveux, et peut provoquer des vomissements, une raideur de la nuque et des douleurs dans les membres. Dans certains cas, les patients subissent même une paralysie irréversible des membres (des jambes notamment), précise l’OMS.

À lire aussi : Non, le vaccin contre la polio n’a pas causé de nouvelle épidémie

Pourquoi cette résurgence ?

Il existe deux formes de virus de la polio. La première, le poliovirus sauvage, se transmet principalement par la bouche, à partir d’eau ou d’aliments contaminés. La seconde est un poliovirus dérivé d’une souche vaccinale.  

Cela signifie qu’une personne vaccinée avec un antipoliomyélitique oral peut "occasionnellement" transmettre la souche du virus à une personne non-vaccinée et provoquer une épidémie de poliovirus dérivée du vaccin. C’est la raison pour laquelle la vaccination par antipoliomyélitique oral a été abandonnée dans de nombreux pays, dont la France. 

Vers un retour de la polio en France ?

Pour freiner la propagation du virus de la polio, les autorités sanitaires appellent les habitants des zones concernées à se faire vacciner le plus rapidement possible, s’ils ne le sont pas déjà. En France, le vaccin est administré dans l’enfance, puis tous les 20 ans à l’âge adulte et tous les 10 ans à partir de 65 ans. 

Après la détection de traces de polio dans les eaux usées de Londres en juin dernier, le Dr Benjamin Davido, infectiologue à l’hôpital Raymond-Poincaré (Garches), avait atténué la portée de l'épidémie. "De nos jours, on dispose de plus en plus d’outils de surveillance”, rappelle-t-il. “Forcément, on va recevoir plus d’alertes. L'objectif n’est pas de se faire peur mais d’anticiper.

L’infectiologue exhorte toutefois au respect des rappels de vaccination. Ceux-ci “permettent de contenir les reprises épidémiques", précise-t-il. "Si l’on vit sur nos acquis, on n’est pas à l’abri de voir des maladies que l’on connaît ressurgir."

Vaccination obligatoire : que dit la loi ?  —  Le Magazine de la Santé - France 5

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !