Des Américains déboursent 500$ pour assister à l’autopsie d’un mort du Covid

Environ 70 personnes ont participé à l’événement “éducatif” organisé à Portland. Depuis mercredi, la polémique prend de l’ampleur aux Etats-Unis

Mathis Thomas
Rédigé le , mis à jour le
Image d'illustration
Image d'illustration  —  Shutterstock

Le mois dernier, aux Etats-Unis, 70 spectateurs ont assisté à la dissection du corps d’un homme de 98 ans, mort du Covid, par un anatomiste à la retraite. Pour participer à cet “événement”, il fallait débourser jusqu’à 500$.

Dans un grand hôtel de Portland, dans l'état de l’Oregon, le Dr Colin Henderson a prélevé les organes du défunt, dont son cerveau, expliquant les différentes étapes de cette procédure qu'il a pratiquée durant toute sa carrière.

Sur les images de la chaîne locale King 5, on peut voir certains spectateurs enfiler des gants chirurgicaux avant de manipuler le cadavre. Une spectatrice a déclaré à cette télévision que l'événement "était très pédagogique", et que "tout a été fait dans le respect de la personne qui a donné son corps". 

A lire aussi : Un nouveau vaccin anti-Covid homologué d’urgence par l’OMS

Aucun accord avec la famille du défunt

Selon King 5, la famille du défunt n'avait toutefois pas été informée que le corps légué à la science servirait à ce genre d'exhibition payante. L'événement a été organisé par l’organisation Death Science, qui se présente comme "une plateforme d'éducation indépendante". Les billets pour cette journée du 17 octobre à Portland annonçait "une autopsie médico-légale sur un cadavre complet".

Le fondateur de Death Science, Jeremy Ciliberto, a déclaré dans un communiqué à l'AFP que l'événement visait à "créer une expérience éducative pour les personnes qui veulent en savoir plus sur l'anatomie humaine". Le programme annonçait notamment un “accès au cadavre avant, après et pendant les pauses.”