Contagiosité, incubation, immunité : on vous explique les maux du Covid

Depuis presque deux ans, le Covid a bouleversé notre quotidien, mais aussi notre langage. Contagiosité, incubation, immunité ... Connaissez-vous la signification de chacun de ces mots ? On fait le point.

Dr Anne Sikorav
Dr Anne Sikorav
Rédigé le , mis à jour le
Contagiosité, incubation, immunité : on vous explique les maux du Covid

Incubation, immunité collective, contagiosité. C'est tout un vocabulaire savant pour une crise sanitaire sans précédent. Termes scientifiques ou encore concepts dont la signification a évolué selon le protocole sanitaire, certains mots utilisés peuvent toujours porter à confusion. On vous aide à y voir plus clair. 

Contagiosité, charge virale...

La contagiosité correspond au nombre de personnes qu’un seul malade va contaminer en moyenne. En épidémiologie, on l’estime à partir du "Reff", le taux de reproduction effectif de la maladie, qui peut être évalué avec le contact tracing. La contagiosité peut aussi être quantifiée de manière indirecte avec la mesure de la charge virale (elle correspond à la quantité de virus présente chez une personne infectée) faite par PCR, mais cette méthode a ses limites. 

En pratique, pour le Covid, "la contagiosité débute en moyenne deux jours avant l’apparition des symptômes et jusqu'à sept à 10 jours après le début des symptômes", note l’Institut Pasteur. Pour l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), "d’après les données de laboratoire, c’est surtout 48 heures avant l’apparition des premiers symptômes et au tout début de la maladie que les personnes infectées sont les plus contagieuses ."

Et encore une fois, attention aux personnes asymptomatiques, qui sont contagieuses, même en l’absence de symptômes ! Les données restent incertaines  : "Même si quelqu’un qui ne développe jamais de symptômes peut transmettre le virus à autrui, on ne sait pas encore très bien dans quelle mesure cela se produit. Des recherches plus approfondies sont nécessaires dans ce domaine", explique l’OMS. 

A lire aussi : Incubation, contagiosité, symptômes : Omicron change-t-il la donne ?

"Quelle est la période d'incubation ?"

La durée d’incubation du virus est la période entre la contamination et l’apparition des éventuels premiers symptômes. Pour le Covid, le délai d’incubation est de "trois à cinq jours en général, il peut toutefois s’étendre jusqu’à 14 jours", note le ministère de la santé.

"Je suis cas contact"

Vous avez croisé une personne infectée par le Covid ? Vous êtes peut-être à risque donc cas contact.  

On distingue 3 types de personnes contact : à risque élevé, à risque modéré et à risque négligeable. Cela dépend notamment de votre statut vaccinal. Dans les 3 cas, le risque est présent quand le contact avec une personne positive au Covid-19 s’est fait sans mesure de protection efficace (masques, gestes barrières).

"Le risque le plus élevé est le contact direct avec une personne positive au Covid, en face-à-face, à moins de 2 mètres, quelle que soit la durée ( par exemple : conversation, repas, contact physique )", ou "ayant partagé un espace intérieur (bureau ou salle de réunion, véhicule personnel, salle de restaurant…) pendant au moins 15 minutes consécutives ou cumulées sur 24 h avec la personne positive", ou encore étant resté en "face-à-face avec elle durant plusieurs épisodes de toux ou d’éternuement ", stipule l’Assurance Maladie.

"Miser sur l'immunité collective"

L' immunité de groupe, ou "collective" permet de briser la chaine de transmission et d’éteindre l'épidémie. Elle peut être obtenue par l’infection naturelle ou par la vaccination . 

L'immunité collective correspond au pourcentage d’une population donnée qui est immunisée/protégée contre une infection à partir duquel un sujet infecté introduit dans cette population va transmettre le pathogène à moins d’une personne en moyenne, amenant de fait l’épidémie à l’extinction, car le pathogène rencontre trop de sujets protégés, selon l'Institut Pasteur.

Dans une interview au Journal du Dimanche Olivier Véran, ministre de la Santé, a indiqué qu'il était "probable" que les Français ont acquis une forme d'immunité collective grâce à la vaccination et à la grande contagiosité du variant Omicron. Le ministre espère qu'il s’agit "peut-être" de la dernière vague.

Beaucoup de "nouveaux mots" du Covid donc, mais aussi des appellations différentes pour le virus lui-même. Et rappelons que le "genre" du virus a aussi donné des sueurs froides aux linguistes français. Petit Robert et Larousse n’offrent pas le même point de vue… Alors, pour vous c’est "le" ou "la" Covid ?

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !