Consommation responsable : les labels à la loupe

Le nombre de produits alimentaires faisant l'objet d'allégations éthiques proposés dans les rayons des supermarchés sont de plus en plus nombreux. Le décryptage est alors devenu essentiel pour savoir auxquels se fier.

Emma Strack
Rédigé le , mis à jour le


Labels et allégations santé fleurissent sur les étiquettes des produits alimentaires. Mais il n'est pas toujours évident de savoir si ces labels veulent dire quelque chose, s'ils sont vraiment fiables ou s'ils relèvent du marketing. 

Label bio : pas d'OGM...

Le label AB, Agriculture Biologique est celui à retenir pour plusieurs raisons. Il existe deux versions, française et européenne, qui sont souvent associées sur les emballages. Ce label garantit d’abord l’absence d’OGM (pas plus des 0,9% de présence fortuite autorisée).

Sur la question des OGM, les autorités sanitaires sont très rassurantes. Elles avancent qu’aucun risque pour la santé n’est avéré. Les associations comme GreenPeace, de leur côté, répondent que l’innocuité de ces OGM n’a pas jamais été prouvée.

Si le doute subsiste dans votre esprit, le bio représente une bonne parade, il garantit aussi une réduction stricte et encadrée du recours aux produits chimiques de synthèse, notamment en matière d’engrais. 

... Et moins d’additifs alimentaires

Pour les produits transformés, le label bio garantit une liste réduite d’additifs alimentaires. Sur les quelques 300 additifs autorisés dans l’alimentation humaine, le BIO n’en retient qu’une cinquantaine.

Pas de colorant caramel, suspecté d’être cancérigène, pas d’acide benzoïque, soupçonné de favoriser les réactions allergiques. Le nitrite de sodium, cancérigène probable, est autorisé dans le bio mais le label limite les risques, à condition que le logo Bio figure bien sur l'étiquette :  les mentions "naturel" ou "écologique", ne valent rien.  

Viande et oeufs de France, pour la traçabilité

Les autres labels sont plus ou moins fiables. Car si le bio répond à des exigences européennes et si les produits sont contrôlés par un organisme indépendant, les autres sont parfois lancés par des associations de producteurs ou relèvent d'un sondage réalisé auprès de consommateurs.

Le label "Viandes et Oeufs de France" qui se décline sous 11 différents logos, concerne la volaille, le porc, le lapin, la viande bovine, l’agneau… A l'origine, c'est une initiative des différentes filières impliquées.

Il garantit que les produits sont issus d’animaux nés, élevés, abattus, découpés et transformés en France. Les normes sanitaires françaises sont respectées tout au long de la filière. Cela peut être rassurant d’un point de vue de la traçabilité, notamment en période de crise sanitaire comme celle de la grippe porcine ou de la vache folle

Label Bleu Blanc Cœur, pour la qualité nutritionnelle

Le label Bleu Blanc Cœur est privé mais il est reconnu par les autorités comme pertinent pour améliorer la qualité nutritionnelle des produits. La logique est qu’en modifiant et en diversifiant  l’alimentation animale, vous mettez dans l’assiette humaine des produits meilleurs pour la santé. 

Un animal bien nourri, à partir de graines de lin plutôt qu’en tourteaux de soja, fera une viande, un lait ou des œufs de meilleure qualité… Plus riche en Omégas 3, cela a un effet bénéfique sur la santé, notamment cardiovasculaire. 

Ce logo n’est pas un remède à tout : si vous achetez de la charcuterie avec ce label, cela reste de la charcuterie et ce n’est pas très bon pour la santé.

Sans sucres, allégé en sucre ou sans sucres ajoutés ?

Les allégations santé comme  "riches en vitamine C", "sources de fibres" sont très codifiées. C'est le cas des allégations qui concernent le sucre. Ainsi, un produit qui affiche l’allégation "sans sucres" ne doit pas en compter plus de 0,5g pour 100 g de produit. Allégé en sucres, veut dire qu’il contient au minimum 30% de sucre en moins qu’un produit similaire. Il peut donc être encore très sucré, mais à choisir sur le rayon, c’est peut-être celui-ci qu’il faut prendre.

Sans sucres ajoutés, veut dire qu’il n'y a pas été ajouté de sucre ou de matière sucrante, comme les édulcorants. En revanche, il peut contenir du sucre naturel, comme celui des fruits dans un jus de pomme ou une compote de poire. 

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !