Comment acheter et conserver les aliments en vrac en toute sécurité ?

La vente d'aliments en vrac s’est intensifiée ces dernières années. Hygiène, choix du contenant, conservation… Quelles sont les consignes à respecter pour éviter les infections alimentaires ?

Dr Anne Sikorav
Dr Anne Sikorav
Rédigé le , mis à jour le
Aliments en vrac : comment acheter et conserver les produits en toute sécurité ?
Aliments en vrac : comment acheter et conserver les produits en toute sécurité ?  —  shutterstock

Vous l'avez certainement constaté : les produits en vrac sont de plus en plus présents dans les rayons de supermarchés. Mais comme les autres aliments, achetés déjà emballés, ils peuvent être à risque d’infection alimentaire.

Voici ce qu’il faut savoir pour acheter et conserver ces aliments en vrac sans mettre en danger sa santé.

Se nettoyer les mains avant de se servir

En magasin, il est nécessaire de se frictionner les mains avec du gel hydroalcoolique avant toute manipulation, afin d'éviter de contaminer les produits. Pour se servir, il ne faut pas mélanger les pelles des différents bacs, car il peut y avoir un risque de transferts de contaminants ou d’allergènes, détaille l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses) dans une note sur la vente de produits en vrac, publiée en novembre 2021.

Lors de l’achat d’un produit en vrac, des contaminations peuvent se produire par contact entre le consommateur et les systèmes de prélèvements du produit distribué (…). La contamination croisée entre consommateurs est possible - Anses

Des informations manquantes

Puisque les produits sont vendus sans emballage ni étiquette, plusieurs informations ne sont pas transmises au consommateur. 

Comment connaître la durée de conservation d’un produit ? Comment savoir s’il existe un mode d’emploi concernant sa conservation à une certaine température ? Son mode de cuisson ? Ou encore, obtenir son numéro de lot (utile en cas de rappel de produit) ? 

L'autorité sanitaire rappelle que ces éléments ne sont pas obligatoirement fournis par les exploitants et distributeurs. S'ils ne sont pas indiqués, vous pouvez vous renseigner auprès des commerçants. 

Choisir les bons contenants pour les aliments

Verre, plastique, inox… Quel type de contenant alimentaire peut-on utiliser pour les aliments en vrac ? 

Les matériaux destinés à entrer au contact des denrées alimentaires sont réglementés (règlement (CE) n° 1935/2004107 de la Commission européenne), car il peut y avoir un risque de "migration de substances chimiques" vers la nourriture.

Si le verre présente des avantages, plusieurs contenants sont autorisés à entrer au contact des aliments. "Les contenants de type -boîte alimentaire- doivent ainsi comporter une des trois indications suivantes : le symbole -verre à pied /fourchette-, la mention -convient pour aliment- ou une mention spécifique relative à l’emploi", précise l’Anses dans sa note.

Dans tous les cas, les contenants que vous apportez au magasin pour y mettre vos produits doivent être propres et bien séchés, avec une fermeture hermétique, pour éviter tout risque de contamination. 

Soyez aussi vigilants à ne pas intervertir vos bocaux en cas de réutilisation. Les aliments ne doivent pas être mis dans des contenants ayant servi à mettre des produits chimiques par exemple.

Étiqueter les récipients

Une fois à la maison, une véritable organisation est de mise. 

Première étape : mettre en place ses propres étiquettes pour les produits achetés. Nom de l’aliment, date d’achat, date de péremption, mais aussi numéro de lot... Il est conseillé d’inscrire sur vos bocaux toutes les informations essentielles. 

Si vous avez peur d'oublier ces informations, pensez à photographier les étiquettes des produits achetés dans le magasin.

Attention aussi aux aliments qui traînent longtemps dans le fond des bocaux. Pensez à vider complètement votre récipient avant de le remplir à nouveau. Il ne faut pas mélanger les anciens et les nouveaux aliments.

Bien conserver les aliments

Au sec ou au frais, il est capital de bien respecter les modes de conservation de vos aliments. L’hygiène dans la cuisine est aussi primordiale, avec une vigilance apportée à la propreté des tiroirs et des bocaux

Enfin, les préconisations habituelles pour éviter tout risque d’intoxication, comme "se laver régulièrement les mains, respecter la chaîne du froid et la date limite de consommation (DLC) des produits, bien cuire les aliments" doivent s’appliquer, insiste l’autorité sanitaire.

À lire aussi : Bactéries, virus, parasites : quand la nourriture transmet l’infection 

Quels sont les aliments qui renforcent notre immunité ?  —  Le Magazine de la santé

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !