1. / Bien-être - Psycho
  2. / Sport et santé

Vélos d'intérieur : comment bien le choisir ?

Et pourquoi ne pas offrir, ou s'offrir, un vélo d'intérieur pour Noël ? Les conseils de notre coach sportif, Nordine Attab pour le choisir et garder notre motivation intacte !

Rédigé le , mis à jour le

Vélos d'intérieur : comment bien le choisir ?

Aujourd'hui, terminées les séances sur le même rythme durant des séquences interminables. Place à une multitude de vélos et de logiciels permettant non seulement de suivre sa séance en temps réel, mais surtout de prendre du plaisir grâce à des parcours interactifs. Vous pourrez ainsi prendre un bol d'air en grimpant l'Alpe d'Huez. Et si vous habitez Chamonix, rien ne vous empêche de rouler en bord de mer.

De plus, aujourd'hui, des logiciels vous permettent de rouler en famille ou entre ami(e)s, même si vous êtes à des milliers de kilomètres l'un de l'autre, grâce à Internet. Alors que vous soyez débutant ou sportif, vous n'avez plus aucune excuse. Une fois votre vélo et ses accessoires choisis, à vous les séances de vélo avec le sourire, sur le long terme !

Un appareil pour activer ses jambes de manière douce

Il s'agit de l'appareil le moins encombrant de la famille des vélos d'intérieur. Ce mini-vélo permet non seulement de mobiliser les jambes mais également le haut du corps. Que vous soyez chez vous, à votre bureau ou en extérieur, grâce à sa légèreté, cet appareil vous permettra de pédaler tout en lisant, en regardant le paysage extérieur ou en épluchant des légumes. Son compteur vous permettra de connaître la durée de votre exercice, votre cadence de pédalage et le nombre de calories brûlées.

Pour les personnes qui auraient une impossibilité à pédaler avec les jambes, cet appareil peut être positionné sur une table afin de pédaler avec les bras. Attention néanmoins à ne pas vouloir trop en faire trop rapidement. Car la sollicitation au niveau des épaules et des bras est importante. Pensez à y aller progressivement. Son prix : de 30 à 60 euros.

Des vélos d'intérieur connectés

Nous avons tous connu les premiers vélos sur lesquels il n'y avait qu'une molette pour exercer davantage de résistance et éventuellement, un compteur à aiguille pour nous indiquer approximativement la vitesse à laquelle nous évoluons. Aujourd'hui, il est rare qu'un vélo vendu dans les grandes surfaces de sport ne propose pas des programmes intégrés à l'intérieur du moniteur.

De plus, avec l'arrivée d'Internet mais surtout des tablettes et des smartphones, les concepteurs proposent de télécharger de petites applications gratuites permettant d'obtenir un véritable ordinateur de bord avec une multitude d'informations normalement réservées aux vélos bien plus poussés au niveau des fonctions. Aujourd'hui, on peut notamment obtenir des informations sur des zones ciblées en fonction de sa fréquence cardiaque, la puissance exercée sur chaque jambe, cibler d'éventuelles pertes de puissance en n'optimisant pas son mouvement de pédalage, etc. Ces logiciels nous permettent aussi d'accéder à de petits jeux permettant de casser la routine du pédalage et de parcourir de petites courses pré-programmées en 2D. Son prix : de 100 à 300 euros.

Pédaler avec son propre vélo

Pour les personnes qui n'ont pas forcément un grand espace ou qui ont déjà un vélo pour rouler en extérieur, optez pour un home trainer. Ces appareils permettent d'accrocher votre vélo à l'appareil afin que vous puissiez rouler en intérieur. Grâce à un système de résistance électromagnétique, vous pourrez évoluer sur des centaines de parcours (montagne, plaine, descente, chemin, etc.). De plus, avec un nombre important de logiciels, vous pourrez notamment retrouver par exemple les étapes du Tour de France.

Et si vous souhaitez ne pas vous mettre dans la peau d'un champion de vélo, rien ne vous empêche d'enregistrer vos données personnelles afin que vous puissiez obtenir un tracé de votre dernière sortie extérieure. Enfin, vous pourrez vous connecter avec des ami(e)s ayant le même logiciel afin de rouler ensemble tout en étant chacun chez soi. Prix du vélo : tout dépend de chacun. Prix du logiciel : généralement sous forme d'abonnements (moins de 10 euros par mois).

Comment rester motivé ?

Afin de ne pas vous écoeurer, mieux vaut effectuer plusieurs petites séances régulières qu'une seule et très grande séquence par semaine.

N'oubliez pas d'effectuer un test d'effort chez un cardiologue afin de cibler vos pulsations cardiaques et donc les efforts que vous pouvez vous permettre.

Pensez à effectuer votre séance avec une bouteille d'eau à votre portée. Mais également une serviette et de ne pas être dans une pièce trop chaude. Ouvrir légèrement la fenêtre durant la séquence vous permettra d'évoluer sans avoir la sensation de manquer d'oxygène.

Si vous avez des gênes au niveau des genoux, des hanches, du dos ou des épaules, prenez le temps de revoir votre position sur le vélo. Car, même si sur quelques minutes la position n'est pas trop dérangeante, à la longue, elle pourrait devenir très désagréable et engendrer des problèmes plus importants (tensions musculaires, tendinites, etc.).

Si vous n'avez pas en envie de pédaler, ponctuellement, changez d'activité. Marchez ou allez nager. Il est essentiel de varier les sollicitations pour garder du plaisir.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr