1. / Bien-être - Psycho
  2. / Sport et santé

Parkour : les ados tentés par le risque

Le mobilier urbain est devenu leur terrain de jeu. De plus en plus de jeunes pratiquent le "parkour", une pratique spectaculaire mais dangereuse.

Rédigé le

Comment les pratiquants du parkour gèrent-ils les risques ?

Le parkour est une discipline sportive qui consiste à franchir des obstacles de manière agile et rapide. Le tout sans matériel. Souvent, les vidéos publiées sur les réseaux sociaux sont impressionnantes.

L'image renvoyée par le parkour est en effet spectaculaire, pourtant la performance n'est pas la priorité. Le traceur se dépasse en fonction de son niveau. "Ce que j'ai tout de suite apprécié dans le parkour, c'était le fait de devoir surmonter ses peurs parce que chaque saut est une espèce de combat mental. Et le fait de vaincre cette peur, c'est une grande satisfaction", confie Tom, 17 ans, traceur. Une grande satisfaction qui demande tout de même une préparation minutieuse.

Le parkour apprend à ses pratiquants deux notions essentielles : l'autonomie et la responsabilité de leurs actes. Malheureusement, tout le monde n'a pas le recul nécessaire et certains adolescents ont du mal à évaluer leurs limites comme l'explique Michael Stora, psychologue : "Certains jeunes qui vont beaucoup trop loin au risque de leur vie n'ont pas intégré des sortes de repères éducatifs. On peut se demander à quel point nous ne sommes pas proches de formes de tentative de suicide ratée".

Une prise de risque d'autant plus grande que la compétition sur les réseaux sociaux encourage certains à la surenchère : "Il y a une sorte d'audimat qui fait que tout un chacun devient une 'marque', ce qu'on appelle le self-branding", souligne Michael Stora. L'objectif n'est alors plus la performance sportive mais le sensationnalisme.

Sponsorisé par Ligatus

Voir aussi sur Allodocteurs.fr