1. / Bien-être - Psycho
  2. / Psycho
  3. / Stress

Quels sont les métiers les plus stressants ?

VIDEO - A l'heure de retourner au travail, une pointe de stress peut naître à l'idée de retrouver ses contraintes quotidiennes. Comment résister au stress au travail ? Les réponses avec Sandrine Weisz, journaliste chroniqueuse pour "Le magazine de la santé".

Rédigé le

Quels sont les métiers les plus stressants ? - Chronique de Sandrine Weisz, diffusée le 29 août 2016 dans Le magazine de la santé

Comme chaque année, un site américain spécialisé établi son classement des métiers les plus stressants. Et sans surprise, ce sont les métiers qui ont un enjeu de vie ou de mort qui arrivent en tête du classement : les militaires et les pompiers.

Qu'est-ce qui fait qu'un métier est stressant ?

Au-delà du danger de mort, plusieurs facteurs rendent également un métier stressant, tels que des revenus incertains. C'est le cas des agriculteurs. Le contact avec le public, chez les enseignants, par exemple, ou le fait de travailler dans un environnement pénible à cause de la chaleur ou du bruit, peut aussi générer du stress.

Onze critères ont été pris en compte pour établir ce classement annuel des dix métiers les plus stressants. Voici les résultats :

1 - Militaire
2 - Pompier
3 - Pilote d'avion
4 - Officier de police
5 - Organisateur d'évènements
6 - Responsable de communication
7 - Cadre d'entreprise
8 - Animateur
9 - Journaliste
10 - Chauffeur de taxi

200 professions sont analysées chaque année. Si on y regarde de plus près, les trois premiers métiers cités présentent de vrais risques physiques, voire un danger de mort. Pour les deux suivants, organisateur d’événement et responsable de communication, le facteur principal de stress est le fait de travailler toujours dans l'urgence. Et pour les quatre derniers métiers, il y a un mélange de revenus incertains, de pression liée à la concurrence, de délais serrés à respecter.

Quels problèmes de santé génèrent un stress au travail ?

A court terme, le stress provoque des troubles du sommeil, de l’alimentation, des tensions musculaires, de l’irritabilité ou encore une fatigue générale.  D’après une enquête de Psya, cabinet spécialisé dans l’amélioration de la qualité de vie au travail, 27% des salariés sont en situation de sur-stress. Leur niveau de stress devient un facteur de risque pour leur santé.

Bonne nouvelle cependant : les effets du stress peuvent être limités s’il y a des compensations au travail. Autrement dit, on peut exercer un métier reconnu comme très stressant, mais ne pas souffrir de problèmes de santé liés à son activité professionnelle.

Pour éviter le stress, faites-vous plaisir !

Pour limiter les effets négatifs du stress au travail, il existe quelques antidotes. Et le premier, c'est le plaisir ! Le plaisir génère une sécrétion d’hormones, dont les endorphines, qui protègent l’organisme. Donc si on aime son métier, on limite le risque d’être victime du stress.

Le deuxième élément qui réduit les effets du stress est la liberté d’action dont on dispose. Si on peut gagner un peu d’autonomie, on est moins victime du stress. Prenons l'exemple de salariés qui travaillent dans les centres d’appel. Ils sont sous pression permanente et doivent utiliser des phrases toutes faites. Et bien ces salariés seraient moins touchés par le stress si on leur accordait la possibilité de personnaliser leurs conversations avec les clients, de prendre des initiatives pour sortir du cadre imposé.

Quoi qu'il en soit, nous ne sommes pas tous égaux face au stress ! Les traits de personnalité et l'environnement social, entrent évidemment en compte. Le management et les qualités de relations avec les collègues sont également des éléments clés. 

Enfin, même sans emploi, il est possible de souffrir de stress. C'est le cas des personnes en recherche d'emploi, qui sont soumise à beaucoup de pression.

Sponsorisé par Ligatus