1. / Bien-être - Psycho
  2. / Environnement et santé
  3. / Pesticides

Les insecticides seraient cancérigènes pour les enfants

À la maison, les insecticides sont partout : alimentation, boiseries, traitements pour les animaux de compagnie… Leurs effets nocifs, pointés du doigt depuis plusieurs années, se confirment aujourd'hui. Les enfants les plus exposés aux insecticides ont plus de risques de développer leucémies et lymphomes.

Rédigé le

Les insecticides seraient cancérigènes pour les enfants
L'étude montre une corrélation entre exposition aux insecticides d'intérieur et développement de cancers de la circulation (Image d'illustration)

Une exposition aux pesticides d'intérieur dans l'enfance expose à des risques de leucémie et de lymphome, selon une étude publiée dans la revue Pediatrics. Les chercheurs, qui ont passé en revue seize études sur le sujet, incriminent particulièrement les insecticides. Shampoings anti-poux, produits contre les moustiques ou les cafards, insecticides pour jardin ou encore résidus agricoles sur l'alimentation : les insecticides sont utilisés en nombre dans la maison. Et les enfants peuvent les ingérer facilement, en mettant la main à la bouche par exemple.

Ces produits toxiques, élaborés pour tuer les nuisibles, s'attaquent parfois à notre organisme. Chez les enfants, l'effet des insecticides est d'autant plus grave que leur système immunitaire est en plein développement et se défend moins bien. Selon l'étude, ce sont particulièrement les cancers de la circulation (sanguine et lymphatique) qui sont favorisés par l'usage d'insecticides. A l'inverse, ils n'ont relevé aucune association entre l'utilisation de ces produits et le développement de tumeurs infantiles au cerveau, l'un des cancers de l'enfant le plus fréquent.

Comment s'en protéger ?

De précédentes études avaient également pointé du doigt ces risques cancérogènes. En 2010, des travaux avaient montré que l'exposition aux insecticides intérieurs dans l'enfance augmentait de 54% les risques de développer une leucémie. Des dangers multipliés par deux quand la mère de l'enfant est agricultrice… Une récente étude menée par l'Inserm avait pour sa part mis en lumière les dégâts des insecticides sur le développement des fonctions cérébrales de l'enfant.

Néanmoins, il reste encore compliqué d'établir précisément quels sont les produits les plus dangereux, notamment à cause du célèbre "effet cocktail". "Des conclusions fermes quant à la responsabilité de certains pesticides sont cependant difficiles à établir car la plupart des résultats épidémiologiques ont été obtenus et analysés à partir d’une mesure rétrospective de l’exposition, souvent rapportée par le sujet lui-même et avec peu de précisions sur les usages de pesticides ou sur les classes de produits utilisés", soulignait l'Inserm en 2010. 

Les chercheurs conseillent de mettre en place "des mesures préventives" pour "réduire l'exposition aux pesticides à la maison". Pour protéger le mieux possible les enfants, il est donc conseillé de bien laver ses fruits et légumes (voire de les peler), d'enlever systématiquement ses chaussures à l'intérieur et de se laver les mains fréquemment. Garder une maison propre reste aussi indispensable, en particulier pour éviter l'invasion de nuisibles. Au delà, des alternatives aux insecticides sont de plus en plus disponibles, comme les pièges et barrières physiques. 

---

Source : Residential Exposure to Pesticide During Childhood and Childhood Cancers: A Meta-Analysis. M. Chen et coll. Pediatrics, 14 septembre 2015. doi: 10.1542/peds.2015-0006

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus