1. / Bien-être - Psycho
  2. / Environnement et santé
  3. / Ondes électromagnétiques

Ondes électromagnétiques de faible intensité : pourquoi elles peuvent soigner

Selon une récente étude, les ondes électromagnétiques de faible intensité ont un effet biologique sur les cellules. Une première étape dans la découverte de leur potentiel thérapeutique.

Rédigé le , mis à jour le

Ondes électromagnétiques de faible intensité : pourquoi elles peuvent soigner
Ondes électromagnétiques de faible intensité : pourquoi elles peuvent soigner

Les ondes électromagnétiques sont-elles bénéfiques ou nocives pour la santé ? Question complexe. Les effets thérapeutiques des ondes à haute intensité, utilisées pour moduler l'activité des neurones chez des patients souffrant de dépression ou de la maladie de Parkinson (stimulation magnétique transcranienne) sont bien connus. L'effet sur l'organisme des ondes de basse intensité est moins clair. 

Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) a en effet classé les ondes basse intensité parmi les cancérogènes potentiels. Pourtant, dans certaines conditions, la médecine les utlilise pour leur potentiel thérapeutique : elles soulagent la dépression, réduisent les symptômes du Parkinson et les pertes de mémoire. Mais dans ces indications, leur mécanisme d'action sur l'organisme reste un mystère.

Les ondes seraient-elles à la fois bénéfiques et nuisibles ? Un paradoxe qui a peut-être été résolu par un groupe de chercheurs français, allemands et américains. Leur étude a été publiée le 2 octobre dans la revue Plos Biology . " Les médecins utilisent les ondes électromagnétiques pour soigner plusieurs pathologies. Le but de cette étude est de montrer pourquoi et comment elles fonctionnent, quels sont leurs effets biologiques sur l’organisme ", a déclaré Rachel Sherrard, première auteure de l’étude.

A lire aussi : Stimulation magnétique transcrânienne : un traitement de choc contre la dépression

Les champs électromagnétiques ont un effet biologique sur les cellules

Dans leur étude, les chercheurs ont montré que les cellules exposées à un champ magnétique de faible intensité produisent une grand quantité de radicaux libres. Ce sont des molécules normalement présentes à faible dose et "nécessaires pour le bon fonctionnement de la cellule" nous explique Rachel Sherrard. "Une concentration optimale permet l’expression de certains gènes et régule l'activité cellulaire".

Par ailleurs, au cours de l'expérience les cellules ont été exposées aux ondes électromagnétiques pendant plusieurs jours et ont produit une grande quantité de radicaux libres compromettant la viabilité cellulaire. 

Voici expliqué la double action des ondes de faible intensité. Elles pourraient avoir un effet thérapeutique grâce à leur capacité d'induire la production des molécules qui sont nécessaires pour la cellule, mais une exposition excessive aux ondes induit une production de radicaux libres trop importante et toxique. Ils endommagent alors les différentes structures cellulaires et induisent des mutations de l’ADN.

A lire aussi : Les ondes électromagnétiques peuvent-elles soigner le cancer ?

Ondes électromagnétiques à intensité pas si faible

Attention : ces résultats ne s’appliquent pas aux ondes radio, émises par les téléphones portables ou wi-fi auxquelles nous sommes exposés en permanence. Les ondes électromagnétiques utilisées dans l’étude et dans les tests cliniques sont un million de fois plus intenses que les ondes émises par les téléphones mobiles. Il est donc impossible de faire une comparaison entre les deux et d'en déduire quels sont les effets biologiques de nos téléphones !

 

Par Camilla de Fazio

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus