1. / Bien-être - Psycho
  2. / Environnement et santé
  3. / Animaux

Punaises de lit : le gouvernement lance un plan de lutte

Pour agir contre les punaises de lit, le ministère du logement veut mieux informer les particuliers et créer un label pour les professionnels qualifiés. En 2018, 400.000 logements et hôtels ont été traités contre ces parasites.

Rédigé le

Punaises de lit : le gouvernement lance un plan de lutte
©123RF

La guerre aux punaises de lit est déclarée. Le gouvernement a annoncé le 20 février de nouvelles mesures contre ces insectes qui prolifèrent dans les logements des villes françaises. "Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement lance un plan de prévention et de lutte contre les punaises de lit", a ainsi déclaré le ministère dans un communiqué.

A lire aussi : Punaises de lit : stop à l'invasion !

Un numéro et un site internet pour adopter les bons réflexes

En pratique, le gouvernement lance une campagne d'information et une réorganisation de la filière professionnelle d'éradication de ces parasites. Dès ce vendredi 21 février, le gouvernement élargit la fonction du numéro de téléphone "Info logement indigne", le 0.806.706.806, à la question des punaises de lit et lance une vidéo d'alerte sur le site internet stop-punaises.gouv.fr dédié à la lutte contre ce fléau.

Tous les réflexes à adopter pour éviter d'être envahis sont très clairement présentés. Cela comprend des mesures à prendre en "prévention", à travers l'entretien quotidien du linge et du domicile. Et en voyage bien sûr, avec une liste de gestes très précis comme le fait de laisser sa valise à distance du sol et du lit...

Mieux garantir les compétences des entreprises d'éradication

Le ministère organise aussi l'amélioration des prestations d'éradication. Il va créer une instance scientifique et technique regroupant des experts de la punaise de lit (médecins, entomologistes...) pour définir des protocoles de lutte, mettre à disposition une information claire et pertinente à destination du public et des professionnels, proposer des formations pour ensuite délivrer des certifications ou des labels par secteur d’activité. 

Le calendrier est précis. Des protocoles-types doivent être définis selon la nature et l’étendue des infestations avant le 30 juin 2020. Ils seront au coeur des formations à destination des professionnels intervenant dans l’habitat avec remise d’une attestation et référencement sur le site internet de la CS3D - et ce avant le 1er septembre 2020. Enfin, un dispositif de certification ou de labellisation permettant de garantir les compétences et les qualifications des professionnels puis de référencer sur son site internet les professionnels ayant suivi cette reconnaissance des qualifications doit être opérationnel avant la fin de l'année.

Le principal impact est psychologique

Les punaises de lit sont des insectes de quatre à sept millimètres qui se développent dans les matelas et les draps, ainsi que les meubles et les recoins. Elles se nourrissent de sang humain, occasionnant des piqûres qui provoquent des démangeaisons voire des allergies. Une infestation sévère peut même mener jusqu’à l’anémie.

Mais le principal impact est psychologique, car il est impossible de se reposer à cause des démangeaisons, des réveils nocturnes et de l'anxiété que cela engendre. Etre en contact avec ces insectes peut aussi être à l’origine d’un sentiment de malaise et inciter les victimes à s'isoler, de peur de contaminer leurs proches.

Au moins 400.000 sites infestés en France

Alors qu'elles avaient pratiquement été éradiquées en France au milieu du 20e siècle, les punaises de lit sont de retour à cause des voyages internationaux et de l'apparition des résistances aux insecticides. Selon les statistiques des professionnels de l’extermination, 400.000 sites, comprenant non seulement des logements mais aussi des hôtels, ont été traités en 2018, dernière année de référence, soit presque un tiers de plus que l'année précédente.

Eviter l’usage des insecticides

Il est possible de s’en débarrasser, notamment en lavant le linge à 60°C ou en le plaçant au congélateur pendant 72 heures et en aspirant la literie, les parquets et les plinthes. En cas d’infestation sévère, faites appel à un professionnel. Mais évitez le recours aux insecticides : les punaises de lit ont développé une résistance à ces produits chimiques utilisés trop fréquemment et trop intensément. Un phénomène qui a contribué à la recrudescence de ces parasites au cours de ces dernières années.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr