Comment fabriquer soi-même son produit à vaisselle ?

Les liquides vaisselles contiennent des substances toxiques et les éponges sont généralement issues de la pétrochimie. Alors comment faire la vaisselle de manière plus naturelle pour préserver notre environnement et notre santé ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Vous l'avez probablement remarqué : après avoir lavé votre vaisselle à la main, vos mains sont plus sèches, parfois même irritées. C'est parce que la plupart des liquides vaisselles contiennent des substances chimiques qui leur donnent leur pouvoir dégraissant et brillant.  

Traquer les étiquettes

Voici les substances chimiques à éviter :

  • Le Méthylisothiazolinone (MIT)  : un conservateur qui peut provoquer des réactions allergiques de contact, notamment de l’eczéma
  • Le sodium lauryl sulfate : un tensio-actif dérivé du pétrole qui a des propriétés détergentes mais qui est corrosif pour notre peau.  

Attention aussi aux alcools synthétiques comme le Bronopol, un agent antimicrobien qui peut libérer du formaldéhyde, un composé classé "substance cancérogène avérée pour l’homme" par le Centre international de recherche sur le cancer.  

Si éplucher les étiquettes, vous semble trop laborieux, évitez surtout d’acheter les produits avec les pictogrammes dans les losanges rougue -sur l'image ci-dessus-. Ils indiquent la présence d’une substance chimique irritante et corrosive.  

Faire son liquide vaisselle maison

C'est possible et c’est très rapide :

  • Faire fondre 20 grammes de copeaux de savon de Marseille dans 40 cl d’eau chaude. Le véritable savon de Marseille contient au minimum 72% d’huile végétale, ni conservateur, ni colorant, ni additif.
  • Ajouter une cuillère à soupe de bicarbonate de soude puis une demi-cuillère à soupe de cristaux de soude. Ces deux éléments vont nettoyer, détartrer et dégraisser votre vaisselle.
  • Ajouter une cuillérée à soupe de savon noir, aux effets dégraissants et antibactériens.
  • Verser tous ces éléments dans un contenant adapté avec un entonnoir.  

Votre liquide vaisselle est prêt. Ne soyez pas surpris, il ne mousse pas mais il est tout aussi efficace qu’un produit vendu en grande surface .

L’éponge, outil indispensable

En 2017, une équipe de chercheurs allemands a passé au crible 14 éponges utilisées dans une cuisine. Les résultats ont montré que ces matériaux poreux pouvaient renfermer jusqu’à 10 milliards de bactéries par centimètre-cube d’éponge !


Si la grande majorité de ces bactéries sont inoffensives, un petit nombre d’entre elles, comme Escherichia coli peuvent être plus dangereuses et entrainer par exemple, des intoxications alimentaires. Pour éviter tout risque de contamination, les chercheurs conseillent de changer les éponges utilisées une fois par semaine .

Des éponges nuisibles pour l'environnement

À l’origine les éponges étaient toutes issues de la matière naturelle qu'on trouve dans la mer. Aujourd’hui elles sont pour la plupart fabriquées en usine.
Les éponges synthétiques sont fabriquées en mousse de résine, dérivée du pétrole. Quant aux éponges végétales, elles sont supposées biodégradables mais la partie verte abrasive est fixée grâce à une colle ultra forte résistante à l’eau. Son impact écologique est donc important.

Une alternative responsable   

Une alternative provient du Japon. Pour fabriquer une éponge Tawashi, il faut une planche de bois avec une vingtaine de clous espacés régulièrement, une paire de ciseaux, et une paire de chaussettes. Comment transformer des chaussettes en éponges ?

  • Commencer par découper de fines bandelettes d’environ 2 cm de large dans la chaussette.
  • Enfiler les bandelettes sur les rangées de clous à la verticale.
  • Rélaiser la même opération à l’horizontale en enchevêtrant cette fois les bandelettes -une fois au-dessous, une fois au-dessus- et ainsi de suite...
  • Détacher une première boucle, passer sa voisine à l’intérieur. La garder en main pour y passer la suivante et ainsi de suite jusqu’au dernier clou.

Vous pouvez l’utiliser comme une éponge classique. L’avantage, c’est que cette éponge peut se laver en machine à 60°, on peut donc la réutiliser. 

Fabriquer des produits pour le lave-vaisselle 

Contrairement à ce qu'on pourrait penser utiliser un lave-vaisselle n’est pas forcément une mauvaise idée. Si on compare la consommation d’eau : un lave-vaisselle consomme en moyenne 15 litres d’eau pour 12 couverts. Quand on lave la même vaisselle à la main, il faudrait compter jusqu’à 40 litres d’eau .

 

Si vous optez pour le lave-vaisselle sachez que vous pouvez fabriquer vos pastilles maison. 

Pour les fabriquer  :

  • Mettre dans un saladier, 100 grammes de gros sel, 100 grammes de bicarbonate de soude et 100 grammes de cristaux de soude.
  •  Ajouter100 grammes d’acide citrique, qui va agir comme un anticalcaire et antioxydant. On mélange et on ajoute un peu d’eau sur la préparation, ça mousse un peu, on mélange bien jusqu’à obtenir une pâte granuleuse, façon crumble.
  • Remplir un bac à glaçons avec cette préparation, on tasse bien et on laisse reposer 24h.
  • Il n’y a plus qu’à les démouler, on a nos pastilles faites maison et efficaces. 

Conserver vos pastilles dans un bocal hermétique à l’abri de l’humidité et surtout des enfants... Même s’il s’agit de produits faits maison, les ingrédients utilisés sont à utiliser avec précaution.