Photo extraite du spot ''Libre'' diffusé par l'Inpes dans le cadre de sa campagne ''Libre ou pas''
Photo extraite du spot ''Libre'' diffusé par l'Inpes dans le cadre de sa campagne ''Libre ou pas''

Première cigarette : troquer sa liberté contre une dépendance

La liberté de commencer à fumer... rend-elle libre ? L'initiation à la première cigarette - surtout quand elle est précoce - peut être le premier pas vers une consommation régulière. Afin de faire prendre conscience aux jeunes de la difficulté d'arrêter le tabac, l'Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) lance une nouvelle campagne de sensibilisation, qui évite la culpabilisation et mise plutôt sur l'intelligence du public cible.

Florian Gouthière
Rédigé le , mis à jour le
La ''boîte temporelle'' du site libre-ou-pas.fr
La ''boîte temporelle'' du site libre-ou-pas.fr

A la fin de l'adolescence, presque sept jeunes sur dix (68%) ont déjà fumé au moins une fois. 
Tous ne réitérerons pas l'expérience... Néanmoins, 24% des 15-19 ans et 41% des 20-25 ans sont devenus des fumeurs réguliers. Ceux qui ont commencé plus tôt sont plus nombreux à fumer au début de l'âge adulte.

"Les jeunes fumeurs ne pensent pas aux risques de cancers ou de maladies cardiovasculaires dans 20, 30 ou 40 ans," explique Thanh Le Luong, directrice générale de l'Inpes dans un communiqué. "Ils se sentent en quelque sorte invulnérables et invincibles. Nous ne cherchons pas à les stigmatiser ou à leur faire peur, [mais] plutôt à susciter [chez eux] un questionnement sur leur tabagisme. [Il s'agit] d'ancrer dans les esprits l'idée que le tabac, un symbole à leurs yeux d'émancipation, les prive en réalité de leur liberté."

Premier élément du dispositif mis en place par l'Inpes : une vidéo, déjà diffusée sur Internet et les chaînes de télévision jeunesse, met en scène la contradiction existant entre le sentiment de liberté ressenti par le fait de fumer et la dépendance engendrée par celle-ci. Le spot s'achève par une question qui - au-delà de la question de la tabagie - mériterait une place de choix au baccalauréat de philosophie : "Quand on est libre, pourquoi choisir d'être dépendant ?"

Parrallèlement, l'Inpes propose aux jeunes internautes une "expérience interactive", au travers du déploiement du site www.libre-ou-pas.fr. Cette plateforme permet à l'adolescent d’évaluer sa dépendance en personnalisant son profil selon ses goûts, ses habitudes et son statut tabagique en cette fin d’année 2013. Ce profil lui sera renvoyé par courriel au terme de l'année scolaire en lui proposant de la remplir une seconde fois. Il pourra alors constater les changements qui sont intervenus au cours des derniers mois de sa vie... et observer les domaines dans lesquels il aurait éventuellement pu exercer sa "liberté de changer".

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

En France, 16% des élèves de troisième fumeraient quotidiennement, selon l'enquête internationale Health Behaviour in School-aged Children réalisée en 2010.