Pourquoi doit-on être à jeun avant une anesthésie ?

Si vous devez subir une opération chirurgicale sous anesthésie générale, on vous demandera de ne plus rien manger à partir de minuit. C'est ce qu'on appelle le jeûne pré-opératoire. L'hôpital ne cherche pas à faire l'économie d'un repas mais à éviter les risques de complications.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les produits anesthésiques servent à endormir le patient et à supprimer la douleur. Ils abolissent aussi les réflexes comme la toux. C'est ce réflexe qui empêche le contenu de l'estomac de passer dans les poumons quand on vomit. La glotte se ferme et protège les voies aériennes supérieures.

Ces vomissements peuvent survenir en fin d'anesthésie, quand on retire de la trachée le tube qui sert à respirer, mais aussi à cause des produits anesthésiants. Le liquide gastrique qui est très acide peut alors passer dans les poumons, empêcher l'arrivée d'air dans les alvéoles pulmonaires, et brûler les muqueuses.

En langage médical, c'est le syndrome de Mendelson, du nom du médecin qui l'a décrit pour la première fois en 1946.

Voilà pourquoi on demande au patient d'avoir le ventre vide avant une opération. La consommation d'aliments est interdite 6 heures avant d'entrer au bloc. La prise de boissons sans alcool et non gazeuses peut-être autorisée jusqu'à 2 heures avant l'anesthésie. 

VOIR AUSSI :