Peut-on donner tous ses organes ?

Peut-on donner tous ses organes, et tous sont-ils "ré-implantés" ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec le Dr Julien Charpentier, médecin réanimateur, coordinateur des prélèvements d'organes à l'hôpital Cochin (Paris) :

"On peut prélever beaucoup d'organes. De toute façon le prélèvement n'est effectué que s'il y a une intention de greffe derrière. On ne prélève pas les organes chez une personne décédée juste pour les prélever. On prélève les organes parce que l'on sait qu'ils sont greffables et qu'il y a un receveur compatible en liste d'attente. Après que la personne ait été déclarée décédée, le travail des réanimations et des coordinations hospitalières est de faire le bilan de prélevabilité, de voir quels sont les organes prélevables et de transmettre ces informations à l'agence de biomédecine qui, elle, va effectuer la répartition en fonction des règles de priorité et notamment des règles de super-urgence.

"Avec un donneur, on peut greffer au moins sept personnes puisque l'on peut faire un poumon par receveur, le cœur, le foie peut être séparé en deux, on peut aussi donner les deux reins, le pancréas et plus rarement de l'intestin. Enfin le prélèvement de tissus est également envisageable. Pour un donneur, les organes peuvent bénéficier à beaucoup de personnes. En moyenne, en France, pour un donneur on réalise quatre greffes."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :

* Les réponses avec le Dr Julien Charpentier, médecin réanimateur, coordinateur des prélèvements d'organes à l'hôpital Cochin (Paris)