Paludisme : découverte d'une protéine prometteuse

Des chercheurs ont découvert une protéine dans le sang d'enfants naturellement résistants au paludisme qui pourrait à terme être utilisée pour le développement d'un vaccin capable de protéger contre les formes les plus aiguës de cette maladie.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

La découverte d'une nouvelle protéine donne de nouveaux espoirs dans la lutte contre le paludisme. En analysant le sang d'enfants tanzaniens naturellement résistants à cette maladie, les chercheurs de l'Institut national des allergies et des maladies infectieuses (NIAID) ont découvert une protéine, baptisée "PfSEA-1", qui permet de lutter contre la maladie.

Plus précisément, cette protéine déclenche la production d'anticorps qui boquent les parasites, transmis par des moustiques femelles, empêchant ainsi leur multiplication et le développement de la maladie.

Selon les chercheurs, cette réaction immunitaire pourrait permettre de développer un vaccin capable de protéger contre les formes les plus aiguës de cette maladie responsable de plus de 600.000 morts par an, surtout de jeunes enfants en Afrique sub-saharienne.

Ils ont ainsi vacciné cinq groupes de souris avec "PfSEA-1" et ensuite constaté qu'elles avaient toutes des niveaux plus bas de parasites. Elles survivaient donc plus longtemps que celles non vaccinées.

De plus, les auteurs de ces travaux ont mesuré les niveaux d'anticorps dans des échantillons de plasma sanguin provenant de 453 enfants tanzaniens. Ils n'ont constaté aucun cas de paludisme grave lors de la période durant laquelle leur sang avait des niveaux détectables d'anticorps PfSEA-1.

Enfin, ces chercheurs ont analysé des échantillons de plasma sanguin de 138 garçons et hommes adultes de 12 à 35 ans vivant dans des zones où le paludisme est endémique, notamment au Kenya, et ont découvert que ceux avec des traces détectables de cet anticorps avaient des niveaux de parasite 50% plus bas que ceux sans cet anticorps.

Source : DK Raj et al. Antibodies to PfSEA-1 block parasite egress from RBCs and protect against malaria infection. Science DOI: 10.1126/science.1254417.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr

Ailleurs sur le web