Japon : la radioactivité peut-elle provoquer d'autres cancers que celui de la thyroïde ?

La radioactivité peut-elle provoquer d'autres cancers que celui de la thyroïde ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec Jean-René Jourdain, délégué auprès du directeur de la radioprotection de l'homme à l'IRSN :

"Oui. Le cancer de la thyroïde après une contamination, donc une inhalation ou ingestion de particules radioactives, c'est le premier cancer qui apparaît sauf si il y a eu prise d'iode stable pour prévenir l'apparition de ce cancer. Peuvent apparaître également des leucémies en cas d'irradiation, dans un délai de 5 à 15 ans qui suit l'exposition. Ensuite, il peut y avoir une augmentation de la probabilité de certains types de cancer. Ce n'est pas parce que vous avez exposé à des rayonnements ionisants que vous allez développer un cancer. Par contre, vous augmentez la probabilité de développer un cancer. Tous les cancers ne sont pas provoqués par les rayonnements ionisants. Par exemple, un cancer très fréquent chez l'homme qui est le cancer de la prostate, n'est pas provoqué par des rayonnements ionisants. Par contre, le cancer du côlon par exemple, peut être secondaire à une exposition aux rayons."

En savoir plus

Dossiers :

Questions / réponses :

  • Où se procurer des dosimètres pour pouvoir effectivement ne pas dépendre des propos rassurants ou alarmistes des médias ?
    Y a-t-il des combinaisons, des vêtements qui permettent de protéger ces âmes des radiations ?
    Voir la réponse en vidéo*
  • Comment suit-on le nuage radioactif ? Comment connaît-on sa dispersion et son avancée ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • Venant de Sendai, arrivé cinq jours après la catastrophe à Paris, je n'ai subi aucun test de radioactivité. Où le faire faire ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • Je dois partir à Kyoto dans trois semaines si la situation se stabilise, qu'est-ce que je risque ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • Pourquoi ne prendrait-on pas tous les comprimés d'iode tout de suite pour nous protéger ?
    Voir la réponse en vidéo*

* Les réponses avec Jean-René Jourdain, délégué auprès du directeur de la radioprotection de l'homme, à l'IRSN