Diabète et autonomie : les dernières innovations

Microbiologie, électronique, les nouvelles technologies permettent d'améliorer la vie des patients diabètiques. Dernier innovation : un capteur bioélectronique implantable. Son objectif est de déterminer en temps réel les besoins en insuline du patient diabétique.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Plus de 200 millions de personnes dans le monde sont touchées par le diabète. La progression de cette maladie est alarmante : en 2020, on estime que 450 millions de personnes seront touchées.

Le diabète est un dysfonctionnement du taux de sucre dans le sang qui impose aux diabétiques de type 1 de s'injecter plusieurs fois par jour de l'insuline pour suppléer le rôle du pancréas. A cela s'ajoute des contrôles glycémiques pour contrôler le taux de sucre dans le sang qui ne prennent en compte qu'un seul paramètre : le glucose. Or les risques d'hyper ou d'hypoglycémie restent élevés et peuvent conduire à de graves complications.

Un capteur de mesure de l'insuline en temps réel

Pour palier ces défauts, Jochen Lang, professeur au laboratoire Chimie & Biologie des Membranes et Nanoobjets, Sylvie Renaud, professeur au Laboratoire de l'Intégration du Matériau au Système et Bogdan Catargio, professeur au CHU de Bordeaux, viennent de développer un capteur bioélectrique qui permet d'étudier en temps réel l'ensemble des nutriments et hormones intervenant dans le diabète de type 1.

Ce capteur est composé de cellules bêta pancréatiques fixées sur une puce électronique. La cellule bêta pancréatique réagit aux variations des taux de glucose, d'hormones et de nutriments par le changement de son activité électrique. Cette activité est mesurée via les microélectrodes de la puce, qui calcule en retour les besoins de l'organisme en insuline.

"A partir de ce capteur, nous pouvons calculer le moment ou il faut libérer de l'insuline et quelle quantité. Il ne reste alors qu'à délivrer l'insuline. Notre but est de reproduire le système naturel du corps", précise Sylvie Renaud.

Les innovations en matière de diabète ne cessent de voir le jour pour simplifier la vie des malades.

Un pancréas artificiel

En octobre 2011, à Montpellier, une équipe de recherche testait pour la première fois sur Patrick Mas, un patient de 58 ans, un pancréas artificiel autonome miniaturisé. Il comprend un capteur posé sur la peau qui mesure en permanence le taux de sucre dans le sang. L'information est envoyée sur un téléphone équipé d'un programme qui détermine la quantité d'insuline à injecter par une petite pompe portable. "On a vraiment un filet de sécurité qui nous permet de ne pas tomber trop bas", s'enthousiasmait Patrick Mas.

"On essaie de mettre au point cette nouvelle technique pour des gens qui vont vivre normalement qui vont manger à n'importe quelle heure, qui vont faire du sport à n'importe quelle heure, qui vont aller en boîte de nuit. Et il faut faire en sorte que le système intelligent puise remplacer le cerveau du patient qui de temps en temps aimerait bien souffler", commente le Dr Dominique Huet, diabétologue à l'hôpital Saint-Joseph, à Paris.

Il faudra encore attendre quelques années que toutes les études nécessaires soient réalisées pour proposer aux patients ces innovations. Mais à l'avenir on pourrait imaginer coupler ces deux innovations afin d'offrir aux diabétiques une totale autonomie en toute sécurité.

En savoir plus