Antibiotiques : la consommation repart à la hausse

Les antibiotiques sont-ils en train de redevenir "automatiques" ? D'après un rapport publié lundi 17 juin 2013 par l'Agence du médicament, la consommation de ces médicaments a augmenté de 3% au cours des cinq dernières années.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le
Les antibiotiques c'est pas automatique
Les antibiotiques c'est pas automatique

La consommation d'antibiotiques repart à la hausse... C'est le constat dressé par un rapport de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). Pris dans leur ensemble, les chiffres publiés le 17 juin 2013 montrent une baisse globale de 10% entre 2002 et 2012, mais quand on y regarde de plus près, la tendance s'est inversée au cours des cinq dernières années : la consommation a en effet augmenté de 3%.

Ce résultat peut paraître surprenant car les campagnes de sensibilisation, lancées par l'Assurance-maladie au début des années 2000, avec pour slogan "Les antibiotiques, c'est pas automatique", avaient marqué les esprits. Mais la dynamique semble s'être essoufflée à mesure que ces spots ont disparu des écrans télé...

90% de la consommation d'antibiotiques se fait en ville et 10% à l'hôpital. Et l'ANSM note que 70% des prescriptions en ville sont faites par des médecins généralistes. Par ailleurs, les femmes représentent 57,3% des patients utilisant des antibiotiques.

Le médicament le plus prescrit en ville dans cette catégorie est l'amoxicilline or c'est un pourvoyeur possible de résistances. Le développement de ces résistances est d'autant plus préoccupant que le nombre de substances actives disponibles diminue (-29% entre 2000 et 2012) et que la recherche sur les nouvelles molécules s'est considérablement réduite.

L'objectif de réduire la consommation d'antibiotiques de 25%, fixé par le Plan antibiotiques, paraît de plus en plus difficile à atteindre...

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :