Walk away Renée : un fils raconte la maladie de sa mère

Dans son film "Walk away Renée", sorti le 2 mai 2012, Jonathan Caouette raconte les troubles bipolaires de sa mère. Ces troubles, provoquant une alternance entre phases maniaques et phases dépressives, sont souvent difficiles à vivre pour l'entourage des malades. Ils sont ici montrés à travers des images alternant réalité et fiction.

Rédigé le

Walk away Renée : un fils raconte la maladie de sa mère
Walk away Renée : un fils raconte la maladie de sa mère

Walk away Renée

 

En 2004, il avait déjà traité le sujet en réalisant le film Tarnation, dans lequel il exposait son quotidien auprès de sa mère malade et de ses grands-parents. Ces deux films sont à mi-chemin entre la fiction et le documentaire puisqu'ils sont composés de séquences filmées par Jonathan Caouette depuis l'âge de 11 ans, ainsi que de scènes reconstituées.

Dans le deuxième volet, il aborde des thèmes douloureux pour l'entourage des malades, tels que la culpabilité liées à l'enfermement d'un proche et la gestion des troubles de l'humeur des personnes atteintes de troubles bipolaires.

Ces troubles touchent 1 à 2 % de la population en France. Ils sont caractérisés par cette alternance entre les phases maniaques, durant les quelles les patients ressentent une sensation d'euphorie, d'exaltation, et les phases dépressives, qui s'accompagnent de tristesse, de sentiment d'inutilité.

Dans les deux phases les patients peuvent basculer dans l'excès. C'est à ce moment-là que la maladie peut devenir dure à gérer pour l'entourage, c'est pourquoi la prise en charge des personnes atteintes s'accompagne de thérapies familiales qui aident les proches à appréhender et à comprendre la maladie.

Ce film est un hommage bouleversant d'un fils à sa mère malade, le témoignage poignant d'un amour filial torturé.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :