Un jeu vidéo pour combattre la schizophrénie

Une start-up américaine cherche à faire valider auprès de la FDA, un jeu vidéo destiné aux schizophrènes.

Rédigé le , mis à jour le

Un jeu vidéo pour combattre la schizophrénie
Un jeu vidéo pour combattre la schizophrénie

Et si certains jeux vidéo étaient remboursés par la Sécurité sociale, car considérés comme des traitements ? C'est ce que souhaiterait à terme l'entreprise américaine Brain Plasticity Inc. (BPI) pour l'une de ses applications.

En effet, la start-up a mis au point un jeu censé améliorer l'état de santé des personnes souffrant de schizophrénie. Elle a donc déposé auprès de la Food and Drug Administration (FDA) une demande pour la validation du logiciel. Une étude clinique de phase II doit d'ailleurs, se dérouler à partir du mois d'octobre 2011 pour une durée de 3 ans sur 150 patients. Le protocole prévoit une séance d'une heure de jeu par jour, cinq fois par semaine sur une durée totale de six mois.

Les changements cérébraux induits par un entraînement informatisé sont suffisamment pris au sérieux pour qu'une réunion, la Entertainment Software and Cognitive Neurotherapeutics Society, ait été organisée la semaine du 19 septembre 2011 à San Francisco. En août 2010, BPI avait reçu 3,65 millions de dollars de la part du National Institutes of Health pour le développement du jeu. L'efficacité des "jeux cérébraux" reste cependant controversée. Elle est notamment mise en doute par une étude publiée en 2010 dans Nature, elle-même sujette à critique.

La prise de position de la FDA sur ce sujet pourrait être déterminante et apporterait un sceau de crédibilité. Cette industrie est cependant "pleine de déchets" selon Michael Merzenich, cofondateur d'un autre éditeur de jeux cérébraux présent à la réunion. D'autres, comme Alice Medalia, spécialiste de remédiation cognitive à l'université Columbia de New-York, sont plus sceptiques quant à l'intervention de la FDA si tôt dans le processus, ce qui pourrait entraver le développement de ces jeux.

L'une des possibilités intermédiaires serait la publication de directives à suivre pour tous les utilisateurs potentiels.

 

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Ailleurs sur le web :

Réagissez dans notre forum :