Un implant pour retrouver l'équilibre

Des chercheurs suisses sont parvenus à développer un implant permettant de rendre l'équilibre aux personnes chez qui cette fonction est défaillante. Une étude démontrant l'efficacité du dispositif a été publiée fin avril 2014 dans la revue en ligne Frontiers in Neurology.

Rédigé le

Un implant pour retrouver l'équilibre

Au plus profond de notre oreille se trouve l'appareil vestibulaire, dont dépend notre sens de l'équilibre. Trois petits anneaux creux, remplis d'un liquide nommé endolymphe, y sont disposés perpendiculairement les uns par rapport aux autres. Lorsque nous nous déplaçons, ce liquide se met en mouvement, stimulant des cellules ciliées qui transmettent une information nerveuse au cerveau. Ceci nous permet d'ajuster en permanence notre posture, de tenir debout ou de nous orienter dans l'espace.

Implant cochléaire modifié pour stimuler le nerf vestibulaire.
Implantation du dispositif. (Crédits : le Magazine de la Santé/Allodocteurs.fr)

Le dysfonctionnement de cet organe (déficit vestibulaire) peut s'avérer très handicapant. Lorsque les deux systèmes vestibulaires sont touchés, "la personne marche comme si elle était ivre ; elle titube et sa vision est floue. Incapable de fixer un point lorsqu'elle bouge, elle n'arrive plus à reconnaître les gens qu'elle croise", soulignent, dans un communiqué, les chercheurs suisses qui ont développé le fameux implant.

"Malgré la sévérité des symptômes, il n'existe à l'heure actuelle aucun traitement permettant de guérir un système vestibulaire malade", poursuivent-ils.

L'équipe, menée par le Pr Jean-Philippe Guyot, responsable du service ORL des Hôpitaux Universitaires de Genève, est parvenue à restituer l'activité du système vestibulaire grâce à la pose d'un implant "fonctionnant sur le même principe que ceux utilisés pour traiter la surdité profonde".

Le dispositif, "encore à l'état de prototype" se compose de deux éléments principaux : un capteur de mouvements, fixé sur le crâne du patient, et des électrodes, qui relient la partie externe de la prothèse au nerf vestibulaire. "Les signaux collectés par le capteur de mouvements, transformés en impulsions électriques, stimulent le nerf vestibulaire, qui, lui transmet les informations au cerveau", commentent les chercheurs.

Pour évaluer l'efficacité de leur implant, les scientifiques ont mesuré l'acuité visuelle de onze patients invités à se déplacer avec le dispositif activé. "Les résultats ont montré qu'ils retrouvaient totalement leurs capacités", se réjouissent les auteurs de l'étude.

Pour l'heure, seules des personnes d'un déficit vestibulaire et de surdité ont pu participer aux recherches. "L'opération consistant à implanter des électrodes près de la cochlée est en effet extrêmement délicate et entraîne un risque de déficit auditif important."

De nouveaux tests doivent être conduits au cours du second semestre 2014 afin d'améliorer le dispositif.

Etude de référence : Artificial balance: restoration of the vestibulo-ocular reflex in humans with a prototype vestibular neuroprosthesis. A. Perez Fornos, J-P Guyot et coll. Front. Neurol. 29 avril 2014 | doi: 10.3389/fneur.2014.00066 

En savoir plus sur le sens de l'équilibre :

Dossiers et reportages :

Questions/réponses :