Sida : l'impossible vaccin ?

Depuis la découverte du sida il y a trente ans, le virus s'est progressivement adapté à la réponse immunitaire de la population humaine. C'est ce que démontre une équipe de chercheurs de l'Inserm, une découverte qui montre toute la difficulté actuelle à mettre au point un vaccin.

Rédigé le

Sida : l'impossible vaccin ?
Sida : l'impossible vaccin ?

Des dizaines d'équipes de par le monde tentent de mettre au point un vaccin efficace contre le virus du sida. Des travaux qui restent pour le moment sans résultat probant. Selon une équipe de chercheurs de l'Inserm, avec le soutien de l'ANRS (Agence nationale de recherche sur le sida), qui vient de publier dans la revue PLOS Pathogens, cette difficulté s'explique. Depuis les années 80 et le début de l'épidémie de sida, le virus est devenu de moins en moins sensible aux anticorps neutralisants, ce qui complique la mise au point d'un vaccin préventif efficace.

Des centaines de prélèvements analysés

Pour aboutir à ces résultats, les chercheurs, dirigés par Martine Braibant et Francis Barin, ont analysé les virus de prélèvements de patients infectés de la fin des années 1980 aux années 2010. "S'il était connu qu'à l'échelle individuelle, le virus savait s'adapter et contourner les propres moyens de défense de l'individu, nos travaux confirment que la pression de sélection exercée sur le virus se répercute à l'échelle de la population", explique Martine Braibant.

Un espoir de vaccin

Alors que dire des recherches lancées dans de multiples laboratoires pour mettre au point un vaccin. Sont-elles vouées à l'échec puisque le virus du sida ne cesse de s'adapter ? Et bien pour les chercheurs de l'Inserm, un vaccin n'est pas impossible. En effet ces dernières années, des progrès immenses ont été accomplis pour identifier des anticorps neutralisants humains capables de bloquer le virus du sida. Encore faut-il trouver lequel.

Dans leurs travaux les chercheurs de l'Inserm montrent que l'association de deux puissants anticorps monoclonaux neutralisants reste encore capable de bien neutraliser in vitro les variants les plus récents du virus du sida, et ce à une concentration compatible avec leur utilisation chez l'homme. Des travaux qui ouvrent des perspectives intéressantes pour toutes les équipes qui travaillent à la mise au point d'un vaccin.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Ailleurs sur le web :

Sponsorisé par Ligatus