Russie : le nombre de séropositifs est en hausse

Le nombre de personnes contaminées par le VIH a doublé en cinq ans, passant "de 370 000 à environ 703 000", selon Vadim Pokrovski, le chef du Centre fédéral russe de lutte contre le sida.

Rédigé le

Russie : le nombre de séropositifs est en hausse
Russie : le nombre de séropositifs est en hausse

Un manque de prévention

La principale cause d'infection par le virus du sida, dans ce pays, reste la consommation de drogues injectables. Le VIH se transmet par échange de seringues contaminées et par voies sexuelles, à l'insu des partenaires sexuels consommateurs de drogues.

Ajoutées au manque de moyens mis en oeuvre pour lutter contre l'épidémie, la forte influence de l'Eglise orthodoxe russe, peu ouverte sur les questions de sexualité et de toxicomanie, et la stigmatisation des personnes atteintes, restent un frein à une véritable politique de prévention contre le sida. Ce manque de communication à l'égard de la population ferme l'accès à un traitement efficace et administré à temps.

"La situation ne cesse d'empirer" déplore Vadim Pokrovski. Selon lui, 60 000 nouvelles contaminations ont été enregistrées depuis le début de l'année 2012, et environ 200 nouveaux cas de VIH sont enregistrés chaque jour dans le pays.

125 000 personnes contaminées par le VIH en Russie sont décédées depuis la fin des années 1980, dont environ 20 000 personnes en 2012. C'est le douloureux constat que fait V. Pokrovski.

L'ONUSIDA alarme !

Selon le rapport annuel de l'ONUSIDA en 2011, environ 1,2 millions de personnes vivent avec le VIH en Russie, soit 1% de la population adulte. Alors qu'en Europe occidentale et centrale, le taux atteint 0,2%.

En octobre 2012, l'ONUSIDA a appelé la Russie à améliorer les dispositifs de prévention pour la lutte contre cette maladie et à cibler davantage les populations à risque dans ce pays de 143,1 millions d'habitants, en évoquant une "situation critique".

En savoir plus