Petite enfance : la fin des suppositoires anti-toux

L’Agence du médicament (Afssaps) vient d’alerter les médecins sur les dangers des suppositoires anti-toux chez les bébés de moins de 30 mois.

Rédigé le

Petite enfance : la fin des suppositoires anti-toux
Petite enfance : la fin des suppositoires anti-toux

Vous l'avez remarqué, ces dernières semaines les températures ont chuté, l’hiver arrive et avec lui son lot de petites infections des bronches qui nous font tousser. Pour soigner les enfants, on utilisait couramment des suppositoires anti-toux. Mais désormais il va falloir s’en passer.

Ces suppos contiennent des dérivés terpéniques. Il s’agit  souvent d’huiles essentielles d’eucalyptus ou du camphre. Et chez les enfants en bas âge, ces produits ont été associés à des complications neurologiques comme des convulsions. L'Afssaps souligne également que l'efficacité du médicament n'a pas été prouvée dans ces populations. Ces suppositoires anti toux sont aussi contre-indiqués chez les enfants qui ont des antécédents d’épilepsie.

Si votre enfant tousse, un dépliant intitulé "Bébé tousse ?" est disponible en pharmacie et résume les mesures qui amélioreront son confort.

En savoir plus

Liste des médicaments désormais contre-indiqués chez les enfants de moins de 30 mois ainsi que chez l’enfant présentant des antécédents d’épilepsie ou de convulsions fébriles :

  • PHOLCONES BISMUTH ENFANTS®, suppositoire
  • COQUELUSEDAL ENFANTS®, suppositoire
  • EUCALYPTINE ENFANTS®, suppositoire
  • BRONCHORECTINE AU CITRAL ENFANTS®, suppositoire
  • TERPONE ENFANTS®, suppositoire
  • BI‐QUI‐NOL ENFANTS®, suppositoire
  • BRONCHODERMINE ENFANTS®, suppositoire
  • TROPHIRES COMPOSE ENFANTS®, suppositoire
  • OZOTHINE ENFANTS® 30 mg, suppositoire

Pour aller plus loin :

  • Afssaps
    Contre-indications des suppositoires contenant des dérivés terpéniques chez les enfants de moins de 30 mois et les enfants ayant des antécédents d'épilepsie ou de convulsion fébrile - Lettre aux professionnels de santé.