Paternité : assister au cours de préparation à l'accouchement ?

Puis-je assister aux cours de préparation à l'accouchement avec mon amie ? Quels en seront les bénéfices ?

Rédigé le , mis à jour le

Paternité : assister au cours de préparation à l'accouchement ?

Les réponses avec le Dr Roger Teboul, pédopsychiatre ethnologue et Chantal Birman, sage-femme libérale :

"Je crois que ça dépend aussi de ce qu'on est prêt à faire avec les hommes, c'est-à-dire de quoi on va parler, de quoi il est question. Les hommes sont assez pro-techniques, ça les rassure. Ils sont tout à fait prêts à avoir tous les cours d'anatomie, de physiologie etc., il sen prendront tant que vous en voulez. Quand on commence à parler des femmes avec ce que sera le vécu de la femme, ils sont moins à l'aise par rapport à ça parce qu'ils sentent assez vite que c'est quand même chacun son monde. Je dirais même qu'au niveau des femmes, c'est une expérience de la solitude, peut-être même la première expérience de la solitude, le moment de l'accouchement. Quoiqu'il se passe, quel que soit l'amour de son compagnon, quel que soit l'admiration qu'il a pour elle, ça aide certes mais et quel que soit la compétence de la sage-femme, la contraction d'après, c'est 100 % pour sa tête à elle et personne ne va pouvoir lui en prendre une minute. Mais d'un autre côté les femmes sont extrêmement rassurées d'avoir leur compagnon à côté d'elle. C'est ça qu'elles leur demandent, elles leur demandent d'être là, à côté.

"Le moment de l'accouchement est un moment qui est spécifiquement féminin.

"La famille aujourd'hui a beaucoup évolué dans ses formes. Comme disent certains sociologues, je pense à Irène Théry notamment, on fait famille à partir du moment où on a des enfants aujourd'hui, pas parce qu'on s'est marié, pas parce qu'il y a une alliance entre deux familles. C'est la naissance de l'enfant qui fonde la famille, ça se retrouve exactement de la même façon dans les salles d'accouchement. Peut-être qu'on peut s'interroger sur le fait que les pères aujourd'hui participent à la grossesse parce qu'ils ne sont plus institués pères comme avant dans la famille bourgeoise du XIXème siècle. Il y avait l'autorité et c'était comme ça. Aujourd'hui ça se gagne un peu plus que par le passé et c'est peut-être tout ce à quoi on est en train d'assister dans ces évolutions."

En savoir plus :

Sponsorisé par Ligatus