Le pénis des hommes en voie de rétrécissement

Membres plus longs… mais pénis plus court. D'après une étude italienne, l'homme du troisième millénaire n'est plus tout à fait le même. Les changements environnementaux et le développement de l'obésité seraient à l'origine de ces modifications du corps masculin.

Rédigé le

Le pénis des hommes en voie de rétrécissement
Le pénis des hommes en voie de rétrécissement

2 019 italiens (d'une moyenne d'âge de 18,9 ans) ont dévoilé leur intimité. Mais pour faire avancer la science et participer à une étude du service "pathologies de la reproduction humaine" de l'hôpital universitaire de Padoue.

Cette étude visait à comparer les caractéristiques anthropométriques des jeunes hommes de 2012, avec celles des hommes des années 50, considérées comme la norme jusqu'à aujourd'hui. Ils ont donc été scrupuleusement mesurés. Et les résultats laissent peu de place à l'interprétation.

Un pénis revu à la baisse… mais des bras et des jambes plus longs

Une des conclusions à laquelle est arrivée l'équipe de recherche n'a pas fini de faire parler les hommes (et les femmes). On peut retourner les chiffres dans tous les sens, les faits sont là : le pénis aurait perdu presque un centimètre de longueur depuis à peine plus de 60 ans, soit en deux générations. Long en moyenne de 9,7 cm en 1948, il ne mesure pas plus de 8,9 cm en 2012 (toujours en moyenne, bien sûr).

Pas sûr que cela consolera les garçons "modèle 2012", mais ils peuvent en revanche se targuer d'avoir des membres plus grands que les générations précédentes.  Parmi les participants à l'étude, 36 % avaient les bras plus longs, et 47,7 % des jambes allongées.

A qui la faute ?

Les proportions du squelette sont essentiellement déterminées par le système endocrinien, et en particulier par les hormones produites par les gonades, donc par les testicules. Face à leurs résultats, les scientifiques de Padoue ont cherché des explications à ces transformations du corps masculin. Quels facteurs ont bien pu interférer avec les hormones, de manière à modifier de manière substantielle la structure osseuse ? "L'hypothèse la plus probable est l'influence des changements environnementaux, qui ont une action sur le système endocrinien" a déclaré Carlo Foresta, qui a dirigé les travaux.

Autre facteur important pointé du doigt par l'étude : l'influence de l'obésité. 18 % des hommes participants étaient en effet en surpoids ou obèses. Et là encore, un lien peut-être fait pour Carlo Foresta. "L'obésité a une influence négative sur la production d'hormones pendant la croissance. Pour cette raison, la longueur du pénis est inversement proportionnelle à l'obésité".

L'obésité aurait aussi une mauvaise influence sur la qualité du sperme, qui n'aurait cessé de se dégrader ces dernières décennies. Messieurs, l'influence des facteurs environnementaux sont difficiles à contrôler, on vous l'accorde. Par contre, pour votre bien, et pour la survie de l'espèce… surveillez votre poids.

Source : Ansa.it

En savoir plus

Sponsorisé par Ligatus