La caféine pour une meilleure mémoire visuelle ?

Une étude réalisée sur 73 volontaires suggère que la présence de caféine dans l'organisme aurait un effet non négligeable sur au moins un aspect de la mémoire visuelle : la capacité à identifier des différences entre des images vues à une journée d'intervalle.

Rédigé le , mis à jour le

La caféine pour une meilleure mémoire visuelle ?
La caféine aiderait à identifier des différences entre des images observées à un jour d'intervalle. A défaut de pouvoir reproduire chez vous les conditions de l'expérience, parviendrez-vous à découvrir les 7 différences entre ces photos ?

Afin de déterminer si consommation de caféine influençait la mémoire à moyen terme (de l'ordre d'une journée) chez l'homme, des chercheurs ont présenté une série d'images à 73 volontaires, ultérieurement séparés en deux groupes. Le premier groupe s'est ensuite vu administrer 200 milligrammes de caféine (l'équivalent de deux espressos), le second 200 milligrammes d'une substance neutre (formant ainsi, à son insu, un groupe contrôle).

Avez-vous trouvé les 7 différences entre les deux images qui illustrent cet article ?

La solution se trouve ICI.

Vingt-quatre heures plus tard, une nouvelle série d'images a été présentée aux participants. Certaines étaient identiques à celle de la veille, d'autres totalement différentes, d'autres présentant enfin quelques légères différences.

Les deux groupes ont obtenu des résultats comparables (1) s'agissant de reconnaître les nouvelles et les anciennes images. Cependant, le groupe ayant reçu la caféine a obtenu un score significativement plus élevé concernant l'identification de différences par rapport à des images présentées la veille.

"La caféine améliore la consolidation de la mémoire à long terme chez les humains", concluent les auteurs de cette recherche. Tout au moins, elle semblerait renforcer certaines aptitudes complexes sollicitant la mémoire, comme ici la capacité à comparer une image et son souvenir (une aptitude désignée en anglais sous le nom de pattern separation, littéralement "distinction de modèle").

"[Dans] presque toutes les études antérieures [sur la mémoire], la caféine était administrée avant la présentation des images", commente le professeur Yassa, coordinateur des travaux, dans un communiqué. "En cas d'amélioration, il était donc difficile de déterminer si celle-ci était liée à un effet de la caféine sur l'attention , la vigilance, la concentration, ou à d'autres facteurs. En administrant la caféine après l'expérience, nous excluons tous ces effets. [Ici], l'amélioration est bien en lien avec la mémoire, et avec rien d'autre. "

La simplicité de l'expérience devrait permettre sa réplication par d'autres équipes, afin de valider ces résultats. Il serait notamment intéressant de savoir si ce bénéfice cognitif perdure sur un plus long terme.

L'équipe du professeur Yassa souhaite sans tarder initier une série d'expériences afin de comprendre quels mécanismes cérébraux pourraient sous-tendre cette amélioration.

---
(1) Bien que supérieurs, les scores du groupe ayant reçu la caféine restaient trop proches de ceux du groupe contrôle pour qu'un effet "franc" puisse être déduit.

Source : Post-study caffeine administration enhances memory consolidation in humans. D.Borota, M.A. Yassa et coll. Nature Neuroscience 2014. doi:10.1038/nn.3623