L'amoxicilline ne traite pas toutes les affections respiratoires

Une récente étude conduite sur l'amoxicilline, l'antibiotique le plus couramment prescrit, démontre que celui-ci ne peut soigner qu'une catégorie précise d'affections respiratoires. L'utiliser dans les cas des bronchites hivernales ne présente alors aucun bénéfice, et peut même causer quelques désagréments.

Rédigé le

L'amoxicilline ne traite pas toutes les affections respiratoires
L'amoxicilline ne traite pas toutes les affections respiratoires

L'amoxicilline, de par son spectre d'action réputé large, son faible coût et sa facilité d'absorption, est aujourd'hui l'antibiotique le plus couramment prescrit. Une telle molécule ne peut pourtant cibler que les bactéries, et non les virus.

Une bronchite aigüe se manifeste par des expectorations, difficultés respiratoires aggravées par l'effort, fatigue, légère fièvre, douleurs de poitrines. Ce type d'inflammation, d'origine le plus souvent virale (mais il existe des formes bactériennes) dure généralement de dix à vingt jours. Son traitement cible essentiellement les symptômes.

Une étude, publiée mercredi 19 décembre 2012 dans The Lancet Infectious Diseases, vient d'évaluer l'efficacité et les risques éventuels d'un traitement à l'amoxicilline pour des voies respiratoires inférieures autres que la pneumonie. Menée à très grande échelle - 12 pays ont été impliqués - les résultats sont sans appel : le médicament ne fait ici pas mieux qu'un placebo.

Excepté que l'antibiotique, substance active, induit parfois des effets secondaires... Les auteurs de l'étude notent en revanche "des cas significativement supérieurs" de diarrhées, de démangeaisons et de nausées dans le groupe traité avec cette molécule que dans le groupe test. Ceci sans compter qu'introduire sans raisons un antibiotique dans l'organisme peut induire le développement de résistances.

Selon les recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS), "le traitement de la bronchite aiguë est purement symptomatique", seuls des antalgiques et un antitussif pourront donc diminuer les symptômes de cette satanée bronchite aiguë qui nous gâche l'hiver. On ne prescrira des antibiotiques qu'en cas de surinfection bactérienne.

Il convient cependant de rester vigilant : pneumonie et coqueluche, maladies graves qui débutent de façon similaire à la bronchite et sont pour leur part associées à des affections bactériennes, doivent bien être traitées avec des antibiotiques. Et dans le cas de la pneumonie, c'est bien à l'amoxicilline qu'il faudra faire appel.

Etude source : "Amoxicillin for acute lower-respiratory-tract infection in primary care when pneumonia is not suspected: a 12-country, randomised, placebo-controlled trial", The Lancet Infectious Diseases, 19 december 2012, doi:10.1016/S1473-3099(12)70300-6

En savoir plus