Eclipse solaire : peut-on l'observer sans lunettes spéciales ?

Vendredi, le soleil a rendez-vous avec la Lune... Un rendez-vous qui n'a rien de galant et qui, s'il est observé sans l'absence de lunettes spéciales, peut sérieusement léser les yeux. Quels sont les risques encourus ? Quelles sont les précautions à prendre pour l'observer sans danger ?

Rédigé le , mis à jour le

Image : éclipse solaire du 15 janvier 2010 à Jinan, République de Chine - [CC BY-SA 3.0 ], via Wikimedia Commons - Vidéo : entretien avec le Pr Gilles Renard, ophtalmologiste

Les Mayas du Yucatan craignaient l'éclipse solaire, interprétée comme un conflit entre les astres mais plus largement comme un conflit social, témoin d'une période de malheurs. Elle rappelait que la fin du monde était menaçante et peut-être imminente...

Une méthode simple pour observer l'éclipse sans lunettes !

Les lunettes spéciales sont en rupture de stock ? Pas d'inquiétude ! C'est, en un sens, une aubaine, puisque vous pourrez expérimenter un phénomène optique étonnant, tout en observant l'éclipse sans mettre un instant en danger vos yeux.

Attention, il faut suivre les instructions à la lettre !

Munissez vous d'un objet percé de trous : une passoire ou une écumoire feront parfaitement l'affaire. Brandissez l'objet au soleil, et observez son ombre, sur une surface blanche unie : vous devez voir les trous parfaitement dessiné. Durant toute l'éclipse, observez cette ombre, et le dessin des trous. Surtout, ne regardez pas le soleil directement, au travers de l'écumoire : c'est bien l'ombre que l'on observe ! (si la lumière ambiante vous semble trop vive, vous pouvez observer cette ombre avec des lunettes de soleil).

Bon, et alors, cette ombre ? Les rayons lumineux qui passent par les trous sont issus du soleil, et c'est tout le disque solaire qui entre par chacun des orifices. Au fur et à mesure de l'éclipse, vous verrez la projection du disque solaire progressivement rongée... Le phénomène est épatant ! D'autant plus qu'il peut être observé en regardant l'ombre du feuillage d'un arbre et celle d'un petit trou fait avec la main !

Une méthode alternative, basée sur un principe similaire, est la construction d'un sténopé : prenez un très long tube opaque. Bouchez une extrémité avec un matériau tout aussi opaque, et percez y un petit trou. A l'autre extrémité, placez une feuille de papier calque, qui servira d'écran. Placez l'objet au soleil (de façon à ce que la lumière entre par le trou), et observez le papier calque : le soleil est projeté – à l'envers ! Et vous pouvez observer le phénomène en toute tranquillité. Mais là encore, ne fixez pas directement l'astre du jour !

Ces astuces sont bien connues des astronomes amateurs, et nombreux sites sur Internet fourmillent de conseils pour parvenir aux observations les plus nettes. Vous pouvez jeter un coup d'œil ici, , ainsi qu'aux magnifiques photos présentées sur ce site ou celui-ci... La liste n'est pas exhaustive. Vive la rupture de stock !

Ce temps est loin et désormais, les amateurs de phénomènes rares attendent vendredi avec impatience puisque qu'une éclipse solaire partielle envahira le ciel. De 60 à 80% du disque solaire sera occulté par la Lune et en France, ce phénomène sera observable entre 9h10 et 11h50.

Si cette éclipse fait particulièrement parler d'elle, c'est parce qu'elle risque de provoquer un black-out électrique en France et en Europe : la luminosité chutera de 80%, alors que l'électricité photovoltaïque représente 10% de la consommation européenne (donc beaucoup plus que lors de la dernière éclipse solaire en 1999). Une augmentation des réserves habituelles de production d'énergie électrique a donc été prévue pour compenser la chute de luminosité provoquée par l'éclipse.

Quels sont les risques à observer l'éclipse ?

Regarder une éclipse solaire est plus dangereux pour les yeux qu'observer le soleil, car dans ce dernier cas, l'éblouissement empêche de fixer longtemps l'astre solaire. L'éclipse n'éblouissant pas, la tentation est grande de l'admirer sans protection et les lésions surviennent sans douleur, en quelques secondes ou minutes.

"Le soleil émet des ultraviolets et infrarouge qui sont extrêmement toxiques pour l'œil en l'absence de protection, explique le Dr Bokobza, ophtalmologue. Les ultraviolets sont nocifs pour la cornée, ils peuvent causer des kératites, des inflammations de la cornée, très douloureuses mais sans gravité. Mais le risque le plus dangereux, causé essentiellement par les infrarouges, est la brûlure de la rétine : les rayons sont focalisés sur la macula, la zone de la rétine responsable de la vision centrale. Ils détruisent les cellules rétiniennes à ce niveau et entraînent des cécités irréversibles."

La brûlure de la rétine se traduit par un trou noir, au centre de la vision, qui n'est pas forcément immédiat mais survient quelques heures après le traumatisme oculaire. " Et il n'y a pas de traitement, c'est définitif !", prévient le Dr Bokobza.

La kératite se manifeste par des douleurs, un larmoiement, une rougeur, mais elle disparaît rapidement car l'épithélium de la cornée (la couche superficielle) repousse en 24 heures.

Quels conseils pour l'observer ?

Alors exit les vieilles radiographies, les lunettes de soleil ou les dispositifs bricolés artisanalement. Ils ne protègent absolument pas les yeux et font courir les mêmes risques qu'en regardant l'éclipse sans protection.

"Il faut absolument avoir des lunettes adaptées aux éclipses, portant la norme CE et qui arrêtent 100% des ultraviolets et infrarouge, recommande vivement l'ophtalmologue. Et à chaque éclipse, il faut acheter de nouvelles lunettes car elles sont à usage unique puisque l'éclipse les abîme."

Elles sont vendues chez les opticiens, en pharmacie, dans les enseignes spécialisées en matériel astronomique, à partir de 2 euros, mais elles sont en rupture de stock, les fournisseurs n'ayant pas anticipé l'engouement des Français pour ce phénomène...

Certaines écoles, qui n'étaient pas équipées en lunettes, ont donc pris les mesures adéquates : les enfants seront dans leur classe, rideaux fermés, pour ne prendre aucun risque. Le Dr Bokobza rappelle d'ailleurs de bien surveiller les enfants, qui peuvent ôter leurs lunettes de protection ou échapper à la surveillance.

Et pour tous ceux qui ne seront pas équipés vendredi, deux solutions : suivre la méthode décrite en encadré... ou s'armer de patience pour la séance de rattrapage, la prochaine éclipse solaire visible depuis la France métropolitaine aura lieu le 10 juin 2021.

VOIR AUSSI