Du sang de veau pour Franck Ribéry ?

Franck Ribéry a déclaré forfait pour le Mondial 2014 en raison d'une lombalgie. Selon le médecin du Bayern Munich Hans-Wilhelm Müller-Wohlfahrt, Ribéry est retourné à Munich après ce forfait "pour se faire soigner sans cortisone et sans antidouleurs", en ayant recours à un médicament du nom d'Actovegin®. Le médecin allemand a également sous entendu "qu'une participation au Mondial aurait été possible [si Ribéry] s'était fait soigner [par lui]".

Rédigé le

Actovegin®, parce qu'il le veau bien ? (Photo : cc by-sa 3.0 - Stanislav Vedmid / football.ua)

Lésions musculaires, tissulaires, blessures du dos sont monnaie courante chez les sportifs professionnels. Il faut pourtant revenir rapidement dans la compétition.

Pour cela, il existe plusieurs traitements qui vont favoriser la cicatrisation. Le laser, mais aussi l'infiltration de cortisone pour les lombalgies - traitement préconisé par les médecins de l'équipe de France à Franck Ribéry

Les injections de cortisone se font directement dans les zones douloureuses des articulations et vont réduire l'inflammation. L'effet n'est cependant pas immédiat.

Le docteur Hans-Wilhelm Müller-Wohlfahrt préconise, lui, le recours à l'Actovegin®, traitement à base de sang de veau dé-protéiné populaire en Allemagne au milieu des années 1970.

En France, ce produit est interdit depuis 1992, comme tous les autres produits médicaux issus de la filière bovine en raison des risques de transfert de prions. Si l'efficacité du produit semble avérée, aucune étude sérieuse ne prouve encore l'innocuité de l'Actovegin®.

Mais face aux demandes de nombreux sportifs clients du docteur Müller-Wohlfahrt, l'agence mondiale antidopage a tenu à se pencher sur la question. Elle autorise l'Actovegin® par voie locale ou orale mais pas par perfusion intraveineuse - puisqu'elle aurait alors, indiscutablement, un effet dopant.